EchosMedias.ci
FLASH
Cour pénale internationale Reprise du procès Gbagbo et Blé Goudé à La Haye. La défense plaide pour un non-lieuLa Coordination des centrales du secteur de la santé a lancé lundi au CHU de Angré sa grève de 5 jours après un échec des négociations avec le gouvernement (APA)Sangaré Abdourhamane, 1er vice président du Front populaire ivoirien décédé le samedi 3 novembre 2018 à Abidjan
Mercredi 14 novembre

Intégration du handicap: Voici les engagements de la Banque mondiale

International, 03.08.2018 07:00, vu 212 fois
siège de la banque mondiale
siège de la banque mondiale
À l’occasion du Sommet mondial sur le handicap organisé par le Département britannique pour le développement international (DfID) en partenariat avec le gouvernement du Kenya et l’International Disability Alliance, le Groupe de la Banque mondiale a présenté aujourd’hui, comme d’autres participants, ses dix engagements pour accélérer les initiatives internationales en faveur d’un développement intégrant pleinement les personnes handicapées.

Ces engagements portent sur des domaines majeurs comme l’éducation, le développement numérique, la collecte de données, le genre, la reconstruction post-conflit, les transports, les investissements du secteur privé et la protection sociale. Conformément à sa stratégie de développement du capital humain dans le monde, les Engagements du Groupe de la Banque mondiale pour un développement intégrant le handicap entendent aider les pays en développement à investir davantage — et de manière plus efficace — en faveur des individus porteurs d’un handicap et dans l’offre de services accessibles.« Il est grand temps que les personnes handicapées — le monde en compte un milliard — soient entendues, car elles constituent un groupe puissant dont le potentiel n’est que trop rarement exploité, a déclaré Kristalina Georgieva, directrice générale de la Banque mondiale. La croissance économique et la réduction de la pauvreté dépendent de l’égalité des chances pour tous. C’est pourquoi nous nous engageons aujourd’hui à faire plus et mieux pour garantir aux personnes handicapées les mêmes chances de réussite que les autres. »Plus d’un milliard d’individus dans le monde, dont environ 800 millions vivent dans des pays en développement, souffrent d’un handicap, selon le Rapport mondial sur le handicap de la Banque mondiale et de l’Organisation mondiale de la santé. Les personnes handicapées sont victimes de stigmatisation, de discrimination et d’exclusion quand il s’agit d’accéder à un emploi et à des services comme l’éducation et la santé, et elles s’en sortent systématiquement moins bien que leurs pairs valides en termes de gains de développement.Ces engagements du Groupe de la Banque mondiale s’inscrivent dans la lignée de ses initiatives pour accélérer et intensifier le déploiement des mesures indispensables à l’instauration d’un développement prenant en compte le handicap en appui au Programme de développement durable à l’horizon 2030. À travers ses dix engagements, le Groupe de la Banque mondiale entend : veiller à ce que, à l’horizon 2025, tous les programmes et projets en faveur de l’éducation qu’il finance tiennent compte des personnes handicapées ; faire en sorte que tous les projets de développement numérique qu’il soutient intègrent les besoins des personnes handicapées, notamment grâce au principe de la conception universelle et à l’adoption de normes d’accessibilité ; renforcer la collecte et l’exploitation des données sur le handicap, inspirées par les normes et les meilleures pratiques internationales, en recourant par exemple au Questionnaire court du Groupe de Washington sur le handicap ; introduire des questions sur le handicap dans l’enquête sur Les femmes, l’entreprise et le droit afin de mieux comprendre les enjeux de l’émancipation économique des femmes handicapées ; veiller à ce que, à l’horizon 2020, tous les projets finançant des équipements publics lors des opérations de reconstruction après une catastrophe naturelle prennent en compte les besoins des personnes handicapées ; faire en sorte que, à l’horizon 2025, tous les projets de mobilité urbaine et de développement ferroviaire en appui aux transports publics qu’il finance intègrent les besoins des handicapés ; renforcer les vérifications préalables pour des projets du secteur privé financés par la Société financière internationale (IFC) sur le plan de la prise en compte du handicap ; s’assurer que, à l’horizon 2025, 75 % de projets de protection sociale qu’il finance tiennent compte des personnes handicapées ; accroître le nombre de personnes handicapées travaillant pour l’institution ; sensibiliser le personnel de l’institution au Cadre de responsabilité et d’inclusion du handicap afin d’étayer le nouveau Cadre environnemental et social.Conjugués aux dispositions du Cadre environnemental et social, qui garantit la protection des intérêts des personnes handicapées dans les communautés concernées par les projets financés par la Banque mondiale, ces engagements permettront d’améliorer les perspectives de développement et les retombées positives pour tous. Ces engagements sont ancrés dans les travaux menés par la Banque mondiale sur l’inclusion du handicap depuis 15 ans, avec notamment l’organisation de la toute première conférence sur le handicap et le développement inclusif en 2002, qui a permis de lever les fonds nécessaires à la création du Groupe de Washington sur les statistiques relatives au handicap, et la publication phare en 2011, avec l’Organisation mondiale de la santé, du Rapport mondial sur le handicap.Depuis cinq ans, la Banque mondiale a intensifié ses travaux d’analyse sur l’intégration du handicap dans le développement dans de nombreux domaines, comme la fragilité et le conflit, l’éducation, l’inclusion sociale, le transport et l’eau. En voici quelques exemples :la Banque mondiale a été la première à travailler sur des projets de démobilisation et de réintégration des anciens combattants handicapés au Burundi, en République démocratique du Congo, au Rwanda et au Soudan du Sud. Au Rwanda, elle a ainsi facilité l’accès des anciens combattants handicapés à des logements adaptés et soutenu des activités rémunératrices pour plus de 2 800 personnes dans cette situation, à travers entre autres des formations, des dispositifs d’assistance, des moyens de transport et la création de coopératives ; en Inde, la Banque mondiale a apporté une assistance technique et financière au programme Sarva Shiksha Abhiyan d’éducation pour tous, qui a permis de scolariser normalement 2,7 millions d’enfants handicapés ; dans les Territoires palestiniens, la Banque mondiale a soutenu l’organisation de services sociaux destinés aux personnes handicapées et à leurs familles dans des zones auxquelles l’Autorité palestinienne n’avait pas accès et mis en place des microcrédits et des formations pour les adultes handicapés et les femmes ayant des enfants porteurs de handicap ; en Indonésie, la Banque mondiale intervient dans près de 200 villages pour construire des infrastructures communautaires d’alimentation en eau et d’assainissement accessibles aux personnes handicapées. Au titre de l’engagement affirmé aujourd’hui, le Groupe de la Banque mondiale a également signé, aux côtés du (DfID) et d’autres participants, la Charte pour le changement du Sommet mondial sur le handicap 2018. Les engagements internationaux qui y sont énoncés reflètent et renforcent les Engagements du Groupe de la Banque mondiale en faveur de l’intégration du handicap dans le développement.

Source :

Lire aussi dans International

Ethiopie/ Le Président de la Commission de l'Ua félicite la nouvelle présidente
France-Côte d'Ivoire: Jean Yves Ledrian attendu à Abidjan
Rd Congo: Cpi-Bemba: Verdict du 2è procès le 17 septembre 2018
Décès de Koffi Anan/ Les condoléances de Bédié à sa famille
Cour pénale internationale/Lybie: Le procureur aux trousses de Mahmoud Mustafa Busayf Al-Werfali
Cour pénale internationale/Affaire Ntaganda : les déclarations finales auront lieu du 28 au 30 août 2018
Benin/Conférence internationale sur les maladies du manioc: La Chambre nationale des Rois et Chefs traditionnels de Côte d'Ivoire apporte sa contribution
Rencontre entre Donald Trump et Kim Jong-un : Ce qu’il faut retenir
Coton/Effet Trump: Le retour de la Chine au-delà du contingent tarifaire
Portugal: Un avion fait un atterrissage d’urgence à cause de l'odeur d'un passager

  Retourner

Plan du site
Accueil
Articles
Photos
Videos
Contacts
Rubriques
Economie
Politique
Société
Droits humains
Sport
International
Contribution
Culture
Environnement
Sciences et Technologies
Nous contacter
Tél. : (+225) 47 47 96 11
E-mail : infos@echosmedias.ci
©2007-2018 EchosMedias.ci
Rejoignez-nous :
Visites du mois : 28,329