EchosMedias.ci
FLASH
Cour pénale internationale Reprise du procès Gbagbo et Blé Goudé à La Haye. La défense plaide pour un non-lieuLa Coordination des centrales du secteur de la santé a lancé lundi au CHU de Angré sa grève de 5 jours après un échec des négociations avec le gouvernement (APA)Sangaré Abdourhamane, 1er vice président du Front populaire ivoirien décédé le samedi 3 novembre 2018 à Abidjan
Mercredi 14 novembre

Immigration clandestine d’Ivoiriens: la vérité rattrape le régime d’Abidjan

Contribution, 22.07.2018 08:28, vu 303 fois
Une embarcation chancelante de migrants
Une embarcation chancelante de migrants
On ne cache pas le soleil avec la main. La vérité triomphe toujours du mensonge. Ces assertions se sont révélées une réalité implacable pour les autorités ivoiriennes sur la grave question de l’immigration clandestine de nos concitoyens fuyant une misère indicible, dans un pays promu à des pluies de milliards, pour des cieux plus cléments notamment en Europe le nouvel eldorado. Le candidat Alassane Ouattara du Rassemblement des républicains (Rdr) au premier tour,et du Rassemblement des houphpouétistes pour la démocratie et la paix (Rhdp) au second tour puis du même Rhdp en 2015, lors de la campagne pour la présidentielle, promettait des pluies de milliards sur toute la Côte d’Ivoire et par ricochet sur les Ivoiriens. Les Ivoiriens et leurs frères de la sous-région vivant en terre ivoirienne rêvaient tous de cet eldorado que promettait Ado. Tous sont roulés dans la farine, bien saupoudrés et la misère crève les yeux, poussant des milliers de jeunes à l’aventure vers l’Europe. Les autorités ivoiriennes, en réaction à la révélation citant des jeunes ivoiriens parmi les clandestins, ont minimisé le phénomène, déclarant même qu’il n’y a pas un nombre important de jeunes ivoiriens dans les rangs des immigrants clandestins africains.
Un rapport semestriel de 2017 de la Banque mondiale contredit le régime sur les retombées de la croissance d’un taux de 8%. Croissance dont la redistribution demeure un défi majeur car 45% de la population vit sous le seuil de la pauvreté, d’où la propension des jeunes à s’exiler vers des horizons meilleurs. "Nos compatriotes ne seraient pas trop intéressés par l’immigration clandestine puisqu’ils baigneraient dans l’opulence dans la Côte d’Ivoire de Ouattara", se défendait le régime.Que nenni ! Des informations d’une Ong contredisent fermement les autorités ivoiriennes sur la question. Tenez ! L’Ong italienne ‘’Centre de volontariat international’’ très au faîte de la gestion de l’immigration clandestine assomme le régime d’Abidjan. Les demandeurs d’asile en France en 2017 avoisinaient un peu plus de trois mille sept cent (3 700), soit deux fois plus qu’en 2016. Selon cette Ong, dans la même année, plus de huit mille (8 000) immigrants de 14 à 24 ans partis de la Côte d’Ivoire sont arrivés en Italie. Ainsi, Selon une autre Ong internationale pour l’immigration, les ivoiriens tentant de gagner l’eldorado européen positionnent notre pays au 3è rang après le Nigéria et la Guinée (Conakry) en Afrique de l’Ouest. Comme on le voit, le mal est bien profond en Ebuirnie qu’on veut le faire croire à l’opinion nationale et internationale.



Source : Nadège ABO

Lire aussi dans Contribution

Côte d'Ivoire/ Elections municipales et régionales: Après le boycott des municipales et régionales, le FPI fait quoi ?
Interrogé sur les raisons de sa présence chez Simone Gbagbo Guikahué : « le moment venu, j’irai chez elle en politique »
Côte d'Ivoire/ Abandon de deux (02) charges contre Blé Goudé à la CpI: Quelles implications ?
Côte d'Ivoire/ Grève contre les frais annexes: Un ex-leader de la Fesci fait des révélations
Côte d'IvoireAlpha Blondy « Je veux que les armes se taisent en Côte d’Ivoire »
Election au Mali/ Bédié félicite Ibk
Politique/ Reforme de la Cei:Selon un ancien cadre de la Cei « l’organe doit être un instrument d’épanouissement de la démocratie en Côte d’ivoire »
"Quelle Commission Electorale Indépendante avant les élections locales de 2018 et la présidentielle de 2020 ?", le juriste Geoffroy-Julien Kouao s'interroge
Côte d'Ivoire/ Société: Dimbokro: Deux gardes pénitentiaires à mot entrent en collision: un mort
Politique/Libération des prisonniers:Le président du Senat se prononce

  Retourner

Plan du site
Accueil
Articles
Photos
Videos
Contacts
Rubriques
Economie
Politique
Société
Droits humains
Sport
International
Contribution
Culture
Environnement
Sciences et Technologies
Nous contacter
Tél. : (+225) 47 47 96 11
E-mail : infos@echosmedias.ci
©2007-2018 EchosMedias.ci
Rejoignez-nous :
Visites du mois : 28,298