EchosMedias.ci
FLASH
Cour pénale internationale Reprise du procès Gbagbo et Blé Goudé à La Haye. La défense plaide pour un non-lieuLa Coordination des centrales du secteur de la santé a lancé lundi au CHU de Angré sa grève de 5 jours après un échec des négociations avec le gouvernement (APA)Sangaré Abdourhamane, 1er vice président du Front populaire ivoirien décédé le samedi 3 novembre 2018 à Abidjan
Mercredi 14 novembre

Chili/ Scandale de pédophilie: Tous les évêques du pays remettent leur démission au Pape François

International, 18.05.2018 19:15, vu 127 fois
Tous les évêques du Chili ont remis leur démission au pape François
Tous les évêques du Chili ont remis leur démission au pape François
Ils sont 34 et ont tous remis leur démission au pape François. Les prélats du Chili souhaitent que le Saint-Père statue « librement » sur leur sort, alors que l’Église chilienne est actuellement secouée par un scandale de pédophilie.

Est-ce vraiment une surprise ? Peut-être pas au Saint-Siège. La conférence épiscopale chilienne a annoncé ce vendredi que les 34 évêques venus à Rome rencontrer le pape François avaient remis leur démission, dans le contexte d’un rapport concernant un scandale de pédophilie au Chili. « Nous, tous les évêques présents à Rome, avons remis nos postes entre les mains du Saint-Père afin qu’il décide librement pour chacun d’entre nous », indique une déclaration lue devant la presse. « Nous voulons demander pardon pour la douleur causée aux victimes, au pape, au peuple de Dieu et à notre pays pour les graves erreurs et omissions que nous avons commises », déclarent les évêques, après trois jours de rencontres avec le pape au Vatican. « Nous remercions les victimes pour leur persévérance et leur courage, malgré les énormes difficultés personnelles, spirituelles, sociales et familiales qu’ils ont dû affronter, auxquelles s’ajoutaient souvent l’incompréhension et les attaques de la communauté ecclésiale », ajoutent-ils.
Des « changements » à attendre
Le pape François avait annoncé ce jeudi des « changements » à court, moyen et long termes pour rétablir « la justice » au sein de l’Église catholique chilienne. Après avoir rencontré à quatre reprises cette semaine au Vatican les 34 évêques chiliens, le souverain pontife leur a adressé une lettre dans laquelle il ne donne cependant aucune piste sur d’éventuelles sanctions contre des prélats, pour certains soupçonnés d’avoir gardé le silence sur des cas d’abus sexuels. Le pape tente de réparer le fiasco médiatique de son voyage au Chili en janvier, quand il avait défendu avec force un évêque chilien, Juan Barros, soupçonné d’avoir caché les actes pédophiles du père Fernando Karadima.

Source : Ouest France.Fr

Lire aussi dans International

Ethiopie/ Le Président de la Commission de l'Ua félicite la nouvelle présidente
France-Côte d'Ivoire: Jean Yves Ledrian attendu à Abidjan
Rd Congo: Cpi-Bemba: Verdict du 2è procès le 17 septembre 2018
Décès de Koffi Anan/ Les condoléances de Bédié à sa famille
Intégration du handicap: Voici les engagements de la Banque mondiale
Cour pénale internationale/Lybie: Le procureur aux trousses de Mahmoud Mustafa Busayf Al-Werfali
Cour pénale internationale/Affaire Ntaganda : les déclarations finales auront lieu du 28 au 30 août 2018
Benin/Conférence internationale sur les maladies du manioc: La Chambre nationale des Rois et Chefs traditionnels de Côte d'Ivoire apporte sa contribution
Rencontre entre Donald Trump et Kim Jong-un : Ce qu’il faut retenir
Coton/Effet Trump: Le retour de la Chine au-delà du contingent tarifaire

  Retourner

Plan du site
Accueil
Articles
Photos
Videos
Contacts
Rubriques
Economie
Politique
Société
Droits humains
Sport
International
Contribution
Culture
Environnement
Sciences et Technologies
Nous contacter
Tél. : (+225) 47 47 96 11
E-mail : infos@echosmedias.ci
©2007-2018 EchosMedias.ci
Rejoignez-nous :
Visites du mois : 28,397