EchosMedias.ci
FLASH
Seize personnes ont trouvé la mort et 12 autres blessées dans un accident de la circulation, samedi à hauteur du village d’Aniassué, à 22 km d’Abengourou, dans l’Est de la Côte-d’Ivoire. Un dépassement mal maîtrisé serait à l’origine de cet accident provoqué par un minicar, communément appelé Massa. Selon des témoins, le conducteur du minicar en provenance d’Abidjan
Vendredi 18 octobre

Transpareence des élections en Côte d'Ivoire: Des Ong investissent le terrain.

Politique, 23.09.2019 12:58, vu 255 fois
PIERRE ADJOUMANI
PIERRE ADJOUMANI
Dans l’optique de contribuer à l’apaisement du climat social et à la reconstitution du tissu social, le consortium composé des Ong Agir pour la démocratie, la justice et la liberté en Côte d’Ivoire (ADJL-CI), la Coalition de la société civile pour la paix et le développement démocratie en Côte d’Ivoire (Cosopci) et la Ligue ivoirienne des droits de l’homme (Lidho) met en œuvre, avec l'appui technique et financier du programme des nations unies pour le développement (Pnud) et le Fonds de consolidation de la paix (PBSO), le projet de « promotion des droits humains pour la consolidation de la paix en Côte d’Ivoire », dont l’objectif général est de promouvoir les droits humains pour booster la cohésion sociale. A cet effet, il ressort qu’une série de neuf (9) ateliers de formation des acteurs de la société des localités de Grand-Bassam, San Pedro, Jacqueville , Divo, Daloa, Gagnoa, Man, Guiglo et Duékoué sont réalisés et en cours de réalisation aux fins de contribuer à un climat apaisé lors de la tenue de l’élection présidentielle qui profile à l’horizon. Ces ateliers, prétexte d’échange avec les populations, permettent à 360 membres d’organisation de la société civile (femmes, jeunes et personnes en situation de handicap ou encore leaders communautaires) de proposer des plans de prévention et de gestion des conflits intercommunautaires à l’effet d’en faire un outil d’aide à la décision dans l’élaboration des politiques publiques de cohésion sociale. A un an de la présidentielle, de quoi saluer ces ateliers. Notons que depuis plus de deux décennies, la Côte d’Ivoire traverse des crises sociopolitiques successives. L'insuffisance de culture démocratique et de non violence ont entrainé le pays dans la tourmente, avec comme point d’orgue une rébellion armée en 2002 qui a scindé le pays en deux. A l’approche de l’élection présidentielle, étape cruciale pour une sortie de crise définitive, les positions semblent se cristallier avec des propos on ne peut plus rassurant sur la stabilité du pays.



Source : Yann Ouassa (info: sercom)

Lire aussi dans Politique

Côte d'Ivoire/ Un patron de presse menacé prend l'opinion à temoin (courrier)
Côte d'Ivoire/ Bictogo fait d'importantes promesses à Agboville
Côte d'Ivoire/Affaire Jacques Mangoua: Cette version des faits qui suscite encore la polémique
Situation sociopolitique /Geoffroy-Julien Kouao ( Juriste) : « La 4è République n’est pas loin »
Côte d'Ivoire/ Condamnation du vice-pésident du Pdci: Son parti mecontent
Côte d'Ivoire/ Procès de Mangoua Jacques: Eds dit non et non
Côte d'Ivoire/ Procès du vice-président du Pdci: Le Fpi condamne
Côte d'Ivoire/Persecution de l'opposition: Danielle Boni dit non
Côte d'Ivoire/ Jacques Mangoua, le président du conseil régional de Bouaké condamné à 5 ans ferme
Côte d'Ivoire/ Lire le communiqué du conseil des ministres du mercredi 2 octobre 2019

  Retourner

Plan du site
Accueil
Articles
Photos
Videos
Contacts
Rubriques
Economie
Politique
Société
Droits humains
Sport
International
Contribution
Culture
Environnement
Sciences et Technologies
Nous contacter
Tél. : (+225) 47 47 96 11
E-mail : infos@echosmedias.ci
©2007-2019 EchosMedias.ci
Rejoignez-nous :
Visites du mois : 73,132