EchosMedias.ci
FLASH
Seize personnes ont trouvé la mort et 12 autres blessées dans un accident de la circulation, samedi à hauteur du village d’Aniassué, à 22 km d’Abengourou, dans l’Est de la Côte-d’Ivoire. Un dépassement mal maîtrisé serait à l’origine de cet accident provoqué par un minicar, communément appelé Massa. Selon des témoins, le conducteur du minicar en provenance d’Abidjan
Vendredi 18 octobre

Côte d'Ivoire/Autoroute Tiébissou-Bouaké: L’entreprise chinoise chargée des travaux a “abandonné le chantier” (Ministre)

Economie, 28.07.2019 12:57, vu 301 fois
Amadou Gon, lors du lancement des travaux
Amadou Gon, lors du lancement des travaux
Lancé en grandes pompes le jeudi 29 novembre 2018, le chantier de l’autoroute Tiébissou-Bouaké est “abandonné”, a constaté Amédé Kouakou, le ministre de l’Equipement et de l’Entretien routier, qui n’a cependant annoncé aucune action, à l’encontre de l’entreprise chinoise qui a raflé le marché. « Le chantier est abandonné. Depuis que nous avons quitté le village (Kondè-Yaokro), nous n’avons vu aucun engin. Le travail n’avance pas », a annoncé, furieux, le ministre Amédé Kouakou, à des journalistes qui l’accompagnaient dans la visite du chantier. Il faut dire qu’il ne s’y attendait pas et avait déplacé les journalistes, dans l’objectif plutôt de leur montrer l’état d’avancement des travaux. Le ministre de l’Equipement a suggéré : “il vaut mieux résilier ce marché car il n’est pas sûr que les travaux finiront dans les délais”. Il faut dire que l’entreprise chinoise China Road Bridge corporation (CRBC) qui a raflé le marché, bénéficie de solides soutiens politiques. Rappelons que c’est le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly qui avait lancé les travaux. Ceux-ci étaient la deuxième composante du projet d’une liaison autoroutière devant relier Yamoussoukro et Bouaké sur plus de 95km. Coût des travaux : 172 milliards FCFA. Le marché avait été raflé par l’entreprise chinoise China Road Bridge corporation (CRBC). Notons que cette entreprise avait déjà raflé le marché du bitumage Odienné-Gbéléban, dans la région de la mère du Président Alassane Ouattara, où de nombreux chantiers ont été ouverts depuis l’avènement du RDR au pouvoir. Signalons qu’à ce jour, l’entreprise chinoise est à seulement 6% d’exécution. La mauvaise exécution des marchés publics a été pointée du doigt dans un récent rapport de l’Autorité nationale des marchés publics (ANRMP). Toutefois, l’ANRMP a bien pris soin de masquer les responsabilités des malversations, soulevant la colère de la Banque mondiale qui a dénoncé des “audits de surface”.

Source : Afriksoir.net


Source :

Lire aussi dans Economie

Accompagnement des chefs d'entreprise et porteurs de projet: Le club Alumni CIED lance ses activités
Discriminations ethniques, clientélisme et favoritisme, présidentielle 2020,… : le Cardinal Jean Pierre Kutwa dénonce de graves maux et sonne l’alerte
Mtn Côte d'Ivoire : Un nouveau DG nommé
Coopération dans le cacao La Côte d’Ivoire-Ghana s’opposent au diktat des chocolatiers
Côte d'Ivoire/ Le Fpi se prononce sur le nouveau prix du cacao
Industrie automobile : le Groupe Tata Motors veut renforcer sa coopération avec la Côte d’Ivoire
Versus Bank/ Guy Koizan, le gendre de Bédié quitte l'institution
Côte d'Ivoire/ Le salon de l'architecte et du bâtiment, ouvert
Côte d'Ivoire/ La Sifca coop dissoute: 121 employés licenciés
Filière cacao/ Une hausse de 8,4% observée

  Retourner

Plan du site
Accueil
Articles
Photos
Videos
Contacts
Rubriques
Economie
Politique
Société
Droits humains
Sport
International
Contribution
Culture
Environnement
Sciences et Technologies
Nous contacter
Tél. : (+225) 47 47 96 11
E-mail : infos@echosmedias.ci
©2007-2019 EchosMedias.ci
Rejoignez-nous :
Visites du mois : 72,977