EchosMedias.ci
FLASH
L’ambassadeur du Japon en visite chez le Premier Ministre Amadou Gon Coulibaly Abidjan, le 16 septembre 2019 - Le Premier Ministre ivoirien, Amadou Gon Coulibaly, a reçu en audience, le 16 septembre 2019 à Abidjan, l'ambassadeur du Japon en Côte d'Ivoire, Hideaki Kuramitsu. Une rencontre qui fait suite à la 7ème édition de la Conférence Internationale sur le Développement de l’Afrique de Tokyo (TICAD 7), tenue &CPI Côte d’Ivoire: Le Bureau du procureur fait appel des acquittements de Gbagbo et Blé Goudé (officiel)
Mercredi 18 septembre

Côte d'Ivoire/ Reforestation:International Calice signe un Accord-Cadre de Partenariat avec la REDD+ Côte d’Ivoire

Environnement, 24.07.2019 17:13, vu 157 fois
Poignée de main entre les signataires du partenariat.
Poignée de main entre les signataires du partenariat.
International Calice a signé ce lundi 15 Juillet 2019 un Accord-Cadre de Partenariat avec la REDD+ Côte d’Ivoire dans ses locaux à Abidjan. Cet Accord-Cadre définit les bases de la collaboration entre les deux Parties qui s'engagent à œuvrer pour la conservation durable de la biodiversité, principalement des espaces forestiers protégés de l’Etat et des zones rurales dégradées, dans le but de contribuer à la mitigation des effets du changement climatique et au bien-être des populations.Le Colonel AHOULOU Kouamé Ernest, Coordonnateur de la REDD+, a souhaité que cet Accord-Cadre conclu avecInternational Calice conduise à des actions de terrain pour la restauration du couvert forestier ivoirien.Insistant sur l'importance de la société civile du fait de sa montée en puissance dans le monde, le Coordonnateur a salué l’émergence et la structuration de la société civile en Côte d'Ivoire, avec notamment la mise en place de l'Observatoire Ivoirien pour la gestion durable des Ressources Naturelles (OI-REN), et la Fédération des REseaux et Associations de l'énergie, de l'environnement et du Développement Durable (FEREADD). Pour ce faire, il a encouragé M. TIA Lazare, Maître de Conférences, Président d’International Calice à se rapprocher de ces structures existantes pour l'harmonisation et la consolidation des actions menées dans le cadre de la REDD+. Pour clore son propos, le Colonel AHOULOU Kouamé Ernest a exhorté International Calice à asseoir une gestion rigoureuse et transparente des prochaines ressources financières à acquérir auprès des bailleurs de fonds pour l'exécution de son programme de recherche-développement afin qu'il ait un impact réel sur les communautés cibles.
Agissant au nom d’International Calice, M. TIA Lazarea rassuré son partenaire que son organisation contribuera à la conservation durable des espaces forestiers protégés de l’Etat dans le cadre de sonprogramme de recherche-développement intitulé : « Conservation durable de la biodiversité par l’agroforesterie et le géo-reboisement communautaire au sud de la Côte d’Ivoire ».Ce programme qui vise à contribuer à la nouvelle politique nationale de préservation, de réhabilitation et d’extension des forêts, adhère aux efforts de la réalisation des Objectifs du Développement Durable (ODD).La première phase de ce programme qui commence par le Projet Géo-reboisement Communautaire, s’inscrit principalement dans le cadre de l’ODD 15 « Préserver et restaurer les écosystèmes terrestres (…) et mettre fin à l’appauvrissement de la biodiversité ».Pour finir, M. TIA Lazare a ajouté que son organisation s’engagera dans la promotion de l’agroforesterie et du géo-reboisement dans les zones rurales dégradées.
Cette collaboration entre la REDD+ etInternational Calice portera notamment sur la planification et le suivi-évaluation des projets de conservation de la biodiversité, de géo-reboisement, d’agroforesterie au regard du mécanisme REDD+ ainsi que sur l’appui à la mobilisation des financements de projets afférents.
En guise de rappel, il convient de noter que les ressources forestières ivoiriennes subissent une forte dégradation à cause de l’action non contrôlée de l’homme. En effet, selon l’étude réalisée par leBureau National d’Etudes Techniques et deDéveloppement(BNETD)pour le compte du Secrétariat Exécutif Permanent de la REDD+, la couverture forestière ivoirienne est passée de 16 millions d’hectares en 1900 à 3,4 millions d’hectares en 2015. En réponse aux enjeux de cette déforestation et dans le butde contribuer à la lutte mondiale contre les changements climatiques, la Côte d’Ivoire s’est engagée, en Juin 2011, dans le mécanisme international de Réduction des Émissions de gaz à effet de serre, issues de la Déforestation et de la Dégradation des forêts (REDD+). Cet engagement inclut la restauration du couvert forestier national à hauteur de 20% du territoire, d’ici 2030.

Source : Franck Konan

Lire aussi dans Environnement

Côte d'Ivoire/ Lutte contre la deforestation: Les chantiers du Redd+ visités
Côte d’Ivoire/Restauration de la forêt : Antoinette Koukougnon lance "l'Opération Touraco" (Interview)
Côte d'Ivoire/ Erosion côtière: Le projet Waca aux côtés es populations de Grand-Lahou
Côte d'Ivoire/La forêt occupe 3,4 millions d’hectares soit 10,64 % (REDD+)
Côte d'Ivoire/ Lutte contre la deforestation:Les élèves de la région de la Mé sensibilisés au mécanisme REDD+
Côte d'Ivoire/ Les élèves du lycée Sainte Marie de Cocody engagées au mécanisme REDD+
Côte d'Ivoire/ Le 1er ministre apporte son soutien à un projet "Velo Ecologique"
Côte d'Ivoire/ Redd+: La Côte d'Ivoire évalue sa stratégie
Côte d'Ivoire/ Lutte contre les pesticides: Ces produits comme le paraquat, l'atrazine...qui tuent les populations
Changement climatique : La bière aussi menacée

  Retourner

Plan du site
Accueil
Articles
Photos
Videos
Contacts
Rubriques
Economie
Politique
Société
Droits humains
Sport
International
Contribution
Culture
Environnement
Sciences et Technologies
Nous contacter
Tél. : (+225) 47 47 96 11
E-mail : infos@echosmedias.ci
©2007-2019 EchosMedias.ci
Rejoignez-nous :
Visites du mois : 61,582