EchosMedias.ci
FLASH
La Côte d'Ivoire élimée au 1/4 de finale de la Can. Battue 4/3 après un match nul (1-1)273342 candidats repartis dans 441 centres composent depuis ce lundi matin en Côte d'Ivoire pour decrocher le bac session 2019.
Vendredi 19 juillet

Côte d'Ivoire/ Secteur éducation-formation: Les nouveaux inspecteurs mécontents

Société, 16.06.2019 12:11, vu 233 fois
inspecteurs
inspecteurs
En vue de se faire entendre et parler d’une même voix, le Collectif des inspecteurs de grades A5, A6 et A7 du concours exceptionnel 2016-2017 se mue en un syndicat. C’est ce qui ressort de l’Assemblée générale constitutive de ce Collectif qui s’est tenue le samedi 15 juin 2019, à la Bibliothèque nationale d’Abidjan. Au terme de cette Ag, les participants ont convenu de se muer en une Coordination dénommée Coordination nationale des inspecteurs du secteur éducation-formation de Côte d’Ivoire (Cnisef-Ci), à d’œuvrer à l’application de leur profil de carrière. Ce qui semble être un objet de discorde entre les inspecteurs de ces différentes catégories et leur ministère de tutelle. Ainsi autour du thème central de cette Ag, « La nécessité de l’application du profil de carrière pour un encadrement renforcé : cas des inspecteurs de grade A5, A6 et A7 », le premier responsable, Koffi N’Guessan Daniel dit Khrouchev, a appelé ses pairs à l’union autour du « nouveau bébé » , le futur syndicat aux fins de mener le combat de la conservation de leurs acquis. « Il est donc important que nous mettions tout en œuvre pour son aboutissement effectif, en laissant les inspecteurs de grade A5 et plus exercer leur emploi », a indiqué Koffi N’Guessan, avant d’ajouter « nous vous invitons à l’union autour de notre futur syndicat, la Coordination nationale des inspecteurs du secteur éducation formation. Ensemble avec les autres syndicats, œuvrons pour la conservation de nos acquis et à la réhabilitation de l’image du fonctionnaire en service dans le dit secteur ». Ce d’autant qu’explique l’orateur, leur revendication repose sur des textes existants. Aussi après avoir fait l’historique des inspecteurs des différents grades suscités qui remonte avant 2007 jusqu’en 2016, où le ministère de la Fonction publique décide de lancer le premier concours professionnel pour les grades A5, A6 et A7 en faveur des fonctionnaires en service dans le secteur Education formation, il n’en demeure pas moins que des forces hostiles étaient entrer en jeu. Mais en vain. Grande fut cependant leur surprise qu’après la proclamation des résultats, les admis sont appelés à être « maintenus à leur poste et dans leurs fonctions ». Ce que refusent les inspecteurs, parce que, explique Koffi N’Guessan, se fondant sur les textes existants, « dans l’histoire du système éducatif ivoirien et partout ailleurs, l’inspecteur n’est jamais un enseignant craie en main ». Pour lui, le Statut de la Fonction publique définit d’ailleurs la promotion comme le passage du fonctionnaire au grade supérieur à l’issue d’un concours professionnel. « La promotion est une ascension et une valorisation des tâches, du traitement et des avantages sociaux », argumente-t-il. « Pour nous, le débat actuel qui tourne sur le redéploiement ou non des inspecteurs dans les structures appropriées cache un problème davantage financier. Car, s’il est affecté, un inspecteur aura en plus de l’augmentation salariale, les avantages comme une indemnité mensuelle contributive aux frais d’utilisation de véhicules, une indemnité représentative de frais en faveur de certains fonctionnaires et agents occupant certains emplois… Ce qu’on veut nous refuser », affirme le responsable de la Coordination. Notons que des syndicats frères du même ministère ont apporté leur soutien aux inspecteurs.

Source : Yann Ouassa

Lire aussi dans Société

Côte d’Ivoire : un taux national d’admission de 84,48% enregistré à la session 2019 du CEPE
Côte d’Ivoire : un taux national d’admission de 84,48% enregistré à la session 2019 du CEPE
Côte d'Ivoire/ Après le licenciement d'un journaliste, le syndicat des médias réagit.
Côte d'Ivoire/ Décès en France de l’ex ministre Mel Théodore
Côte d'Ivoire/ Présidence de l'union des journaliste: Un candidat viré par son employeur, la faîtière proteste
Côte d'Ivoire/Bepc 2019: 57,31% d’admis
Côte d'Ivoire/ Présidence de l'union des journaliste: Le candidat Franck Ettien explique ses projets
Côte d'Ivoire/ Un incendie ravage 16 boxes de détaillants à l’abattoir de Port-Bouët
Daloa/ Faits divers Il découpe les parties intimes d’une fillette de sept ans
Côte d'Ivoire/Mutuelle du personnel de l’Education nationale:Plus de 2 mois après l’Ag Le camp Boko revendique toujours sa victoire

  Retourner

Plan du site
Accueil
Articles
Photos
Videos
Contacts
Rubriques
Economie
Politique
Société
Droits humains
Sport
International
Contribution
Culture
Environnement
Sciences et Technologies
Nous contacter
Tél. : (+225) 47 47 96 11
E-mail : infos@echosmedias.ci
©2007-2019 EchosMedias.ci
Rejoignez-nous :
Visites du mois : 42,493