EchosMedias.ci
FLASH
Seize personnes ont trouvé la mort et 12 autres blessées dans un accident de la circulation, samedi à hauteur du village d’Aniassué, à 22 km d’Abengourou, dans l’Est de la Côte-d’Ivoire. Un dépassement mal maîtrisé serait à l’origine de cet accident provoqué par un minicar, communément appelé Massa. Selon des témoins, le conducteur du minicar en provenance d’Abidjan
Vendredi 18 octobre

Côte d'Ivoire/ Autonomisation de la femme: US ALUMNI COTE D'IVOIRE sensibilise 150 femmes d'Adoumangan (Jacqueville)

Economie, 10.06.2019 18:45, vu 388 fois
Les membres de Us Alumini Côte d'Ivoire après l'opération
Les membres de Us Alumini Côte d'Ivoire après l'opération
Us Alumini Côte d'Ivoire, Association regroupant les bénéficiaires ivoiriens des programmes d’échanges du Département d’Etat américain, en partenariat avec l’Organisation Non Gouvernementale (ONG) YELENBA, Women in action, a organisé le samedi 8 juin 2019, dans le village d’Andoumangan près de Jacqueville, le projet dénommé « Women wake up ! » (« Femmes réveillez-vous ! » en anglais), sur financement de l’Ambassade des Etats-Unis en Côte d’Ivoire. « Women wake up ! », a pour fondement le double symbole de l’autonomisation de la femme rurale et du partage d’expérience professionnelle avec les femmes des villages d’Adoumangan et de Djassé. Ce sont ainsi 150 femmes issues des 2 villages qui ont bénéficié de ces séances de sensibilisation. L’aspect consacré à l’autonomisation a consisté à faire d’une part, l’examen des difficultés et des entraves à l’épanouissement socio-économique de la gente féminine de ces villages et d’autre part à présenter des modèles de réussite au féminin et les secrets de leur success story. Et comme modèle de réussite, ces femmes ont bénéficié du partage d’expérience de Madame Henriette TOURE, propriétaire des restaurants « Sole Plus » d’Abidjan. La restauratrice est partie de zéro pour développer son business. A côté de celle-ci, Madame AKA Shadon, membre de l’AWEP (African Women Entrepreneurship program) et membre de US Alumni Côte d’Ivoire, a présenté les opportunités qu’offre son organisation aux femmes, à savoir les intégrer dans une plateforme de femmes entrepreneures et leur faire bénéficier de renforcement de capacités en la matière. Elle a tenu à préciser qu’une femme est dite entrepreneure à partir du moment où elle exerce une activité économique comme par exemple, la vente d’attiéké. Mme Germaine TOURE, Première Présidente de l’Association Ivoirienne des visiteurs internationaux COTE D’IVOIRE - USA (AIVI - USA), a quant à elle présenté aux femmes le modèle des femmes du village Niangognikaha, situé à environ 75 km de Katiola dans le nord ivoirien. Elles ont réussi à s’organiser en coopérative pour atteindre leurs objectifs sous son impulsion. Madame Gladys ANOH, entrepreneure ivoiro-sud-africaine, Fondatrice de la marque de savon noir naturel OYEMI a entretenu les femmes présentes sur les défis qu’elle a dû surmonter pour atteindre ses objectifs. Mademoiselle Bintou CISSE, a enfin tracé les grandes lignes de son stage américain consacré à l’éducation de la jeune fille.
Ce « Women wake up ! » fera l’objet d’un suivi a indiqué Madame Malika KAMARA, de US ALUMNI COTE D’IVOIRE et Responsable du projet. Elle a assuré de la mise sur pied prochaine d’un programme de mentorat au profit des femmes d’Adoumangan. Il s’agira de créer un lien concret entre celles-ci et des opératrices économiques ayant réussi dans leurs domaines pour veiller à la bonne application des leçons apprises au cours de ces ateliers afin de les booster dans leurs initiatives. Pour sa part, Madame Aissata N’DIA, la Présidente de l’ONG YELENBA, Women in Action, a annoncé que son organisation finalisera le financement d’une école primaire à Adoumangan.L’autre chapitre majeur de cette journée a été le nettoyage de la plage du village. Les membres de US Alumni Côte d’Ivoire, de l’ONG YELENBA et les populations locales ont chaussé les gants pour nettoyer la plage afin de la débarrasser des matières métalliques, plastiques et autres déchets non dégradables. A l’issue de cette activité, les femmes ont reçu des certificats de participation. Il faut rappeler que cette activité intitulée « Women wake up ! » entre dans le cadre global du programme « Quand j’y étais », initié et financé par l’ambassade des Etats-Unis en Côte d’Ivoire. Il a pour objectif de permettre aux bénéficiaires des bourses d’échanges de partager leur expérience américaine par le biais d’actions communautaires déployées en zone rurale de préférence.

Source : sercom

Lire aussi dans Economie

Accompagnement des chefs d'entreprise et porteurs de projet: Le club Alumni CIED lance ses activités
Discriminations ethniques, clientélisme et favoritisme, présidentielle 2020,… : le Cardinal Jean Pierre Kutwa dénonce de graves maux et sonne l’alerte
Mtn Côte d'Ivoire : Un nouveau DG nommé
Coopération dans le cacao La Côte d’Ivoire-Ghana s’opposent au diktat des chocolatiers
Côte d'Ivoire/ Le Fpi se prononce sur le nouveau prix du cacao
Industrie automobile : le Groupe Tata Motors veut renforcer sa coopération avec la Côte d’Ivoire
Versus Bank/ Guy Koizan, le gendre de Bédié quitte l'institution
Côte d'Ivoire/ Le salon de l'architecte et du bâtiment, ouvert
Côte d'Ivoire/ La Sifca coop dissoute: 121 employés licenciés
Filière cacao/ Une hausse de 8,4% observée

  Retourner

Plan du site
Accueil
Articles
Photos
Videos
Contacts
Rubriques
Economie
Politique
Société
Droits humains
Sport
International
Contribution
Culture
Environnement
Sciences et Technologies
Nous contacter
Tél. : (+225) 47 47 96 11
E-mail : infos@echosmedias.ci
©2007-2019 EchosMedias.ci
Rejoignez-nous :
Visites du mois : 73,068