EchosMedias.ci
FLASH
Seize personnes ont trouvé la mort et 12 autres blessées dans un accident de la circulation, samedi à hauteur du village d’Aniassué, à 22 km d’Abengourou, dans l’Est de la Côte-d’Ivoire. Un dépassement mal maîtrisé serait à l’origine de cet accident provoqué par un minicar, communément appelé Massa. Selon des témoins, le conducteur du minicar en provenance d’Abidjan
Vendredi 18 octobre

Côte d'Ivoire/Meurtre d’un chantre dans une église;La communauté chrétienne exprime son inquiétude

Société, 30.05.2019 00:10, vu 379 fois
Le jeune décapité
Le jeune décapité
Un meurtre survenue à l’église évangélique la cité du salut sis à Marcory, dans la nuit du mercredi 22 au jeudi 23 mai 2019 a suscité l’émoi au sein de la communauté chrétienne. Hier mardi 28 mai 2019, Badey Samuel, pasteur de l’église où le crime s’est produit s’est prononcé cette affaire. « J’ai été alerté le jeudi 23 mai 2019, aux alentours de 5 heures du matin par un responsable de l’église qui lui aussi a été informé par une sœur qui dort à l’église. Arrivé sur les lieux, la sœur a indiqué qu’un frère que nous logions à l’église avait commis un meurtre. Il avait tué le chantre Sylvio qui était venu passer quelques de jeune et prière à l’église. Sur place, nous avons constaté des mares de sang et dans les effets du meurtrier, une seringue et un produit qui a certainement servit à endormir la victime. Alors, nous pensons que le chantre Sylvio a reçu une injection, puis il a été assommé et découpé sur la chaire de l’église. Sa tète a par la suite été retrouvée dans une autre église à Koumassi. Le meurtrier et le pasteur de l’église dans laquelle la tête de la victime a été retrouvée sont aux arrêts » a indiqué le pasteur Badey Samuel. Par ailleurs, il demande aux autorités de tout mettre en œuvre afin de faire la lumière sur cette affaire qui ne manque pas de susciter l’inquiétude au sein de la communauté chrétienne. « Nous voulons que l’enquête aille à son terme et que ce réseau soit démantelé. Pendant ce temps, je demande aux pasteurs qui nous menacent et veulent nous imposer une médiation entre le pasteur aux arrêts et nous de se tenir à distance. Leurs menaces ne nous font pas peur, s’ils sont impliqués dans cette affaire, ils seront dévoilés » a-t-il prévenus. Le porte-parole des églises évangéliques, Makosso Camille soutient que cette affaire est grave car selon lui, c’est la toute première fois qu’un tel crime se produit dans une église. «Il faut qu’on sache ce qui s’est passé. Ce crime prémédité ne doit pas restée impuni. Après l’affaire Bouba, il faut mettre fin aux crimes rituels » a-t-il fait remarquer avant de rappeler qu’une plainte a été portée par la famille biologique du défunt et une autre par son église. Une marche pacifique suivit d’un concert sera organisée bientôt à la mémoire du chantre Kanga Tanoh Sylvio Constant qui était père d’un enfant.


Source : Nathan Gnady

Lire aussi dans Société

Lutte contre le cancer du sein: Ce que le gouvernement prevoit.
Côte d'Ivoire/Autonomisation de la femme La 4ième édition de la foire MAEKY s’ouvre à Abidjan
Côte d'Ivoire/ Lutte contre le cancer du sein: Echo Médias fortement engagée
Côte d'Ivoire/ Didier Drogba engagé dans la lutte contre le cancer du sein
Côte d'Ivoire/ Procès du Jacques Mangoua: Lire l'intégralité de la plaidoirie de son Avocat
Côte d'Ivoire/ Bocanda doté d'un commissariat
Accès à l'électricité: Un quartier de Bocanda sort des ténèbres
Côte d'Ivoire/ Avortement clandestin: Plus de 65,09% sont des élèves
Côte d'Ivoire (Yamoussoukro): Le concours du meilleur boulanger lancé
Violences xénophobes en Afrique du Sud: Le père Abekan condamne et en appelle au respect des minorités

  Retourner

Plan du site
Accueil
Articles
Photos
Videos
Contacts
Rubriques
Economie
Politique
Société
Droits humains
Sport
International
Contribution
Culture
Environnement
Sciences et Technologies
Nous contacter
Tél. : (+225) 47 47 96 11
E-mail : infos@echosmedias.ci
©2007-2019 EchosMedias.ci
Rejoignez-nous :
Visites du mois : 72,992