EchosMedias.ci
FLASH
Dimanche 26 mai

Côte d'Ivoire/ Filière anacarde: La Côte d'Ivoire revoit sa production à la baisse.

Economie, 09.05.2019 19:19, vu 112 fois
Dr Coulibaly Adama, directeur général du Conseil du coton-anacarde
Dr Coulibaly Adama, directeur général du Conseil du coton-anacarde
Premier producteur de la noix de cajou avec plus de 730000 tonnes (données de la campagne 2018), la Côte d’Ivoire ne pourra pas atteindre l’objectif de 800000 tonnes qu’elle s’est fixée pour la campagne actuelle ouverte depuis le mois de février 2019. Elle table désormais sur 730000 tonnes. « Nous sommes au regret d’annoncer que pour des raisons climatiques nous ne pourrons pas atteindre ce volume et sommes obligés de revoir nos prévisions à la baisse de 70000 tonnes. La nouvelle projection est donc de 730000 tonnes ». C’est l’information livrée ce jeudi 9 mai 2019 par Dr Coulibaly Adama, le directeur général du Conseil du coton et de l’anacarde, l’autorité de régulation des deux filières. Cette révision des objectifs fixée est liée selon lui, au faible niveau de financement des acteurs de la chaîne de commercialisation et de l’attentisme des clients, notamment Indiens et Vietnamiens qui proposent de rares contrats aux exportateurs de la noix de cajou. Il note que cette situation peu reluisante de la filière anacarde est similaire dans tous les pays de la sous-région, avec une baisse généralisée des prix bord champ et des offres de prix Caf (Coût-assurance-fret). Faisant un bilan provisoire de la campagne en cours, Dr Coulibaly Adama note que les achats cumulés sont de 371531 tonnes contre 530977 tonnes et 520067 tonnes à la même date respectivement en 2018 et 2017. S’agissant des exportations, elles sont à ce jour à 245570 tonnes contre 262765 tonnes à la même date en 2018. Quant au cumul des livraisons aux unités de transformations, il est de 21260 tonnes, soit 16,4% du total prévisionnel de 2019 contre 37766 tonnes à la même période en 2018. Cette baisse est également constatée au prix Fob moyen. Il est de 709 Fcfa le kilogramme contre 928 Fcfa le kilogramme sur le marché international. Au plan local, le directeur général du Coton et de l’anacarde note une satisfaction ces dernières semaines. En effet, de 150 Fcfa ou 200 Fcfa le kilogramme de la noix de cajou constaté il y a de cela quelques mois le prix du kilogramme bord champ de 375 Fcfa fixé en début de campagne par le gouvernement est en train de se respecter sur le terrain.

Source : Franck Konan

Lire aussi dans Economie

Côte d'Ivoire/ Le prix du kilogramme du coton fixé à 300 Fcfa
Côte d'Ivoire/Béoumi: Le jeune dont l’annonce du décès a provoqué les affrontements n’est pas mort
Industrie laitière: Le fabricant de Bonnet rouge installe son QG Afrique à Abidjan
Côte d'Ivoire/ 8è édition de la Cgeci Academy: Le patronat à la recherche d'un modèle de développement des entreprises
Côte d'Ivoire/Pénurie de pièces de monnaie Mendiants et transporteurs aux bancs des accusés
Côte d'Ivoire/Réforme de la Cei, crise au Rhdp-Pdci…. La grosse colère de Danièle Boni Claverie
Côte d'Ivoire/Lutte contre la fraude dans le secteur de l’électricité: La Cie de Bouaké sensibilise les populations de Lékissou et Lékissou-Kahabo
Côte d'Ivoire/Secteur minier : la production d’or en hausse de 249%
Côte d'Ivoire/ Exclusif: Commercialisation du coton Une société suspendue
Côte d’Ivoire/Hausse de 10 FCFA sur le prix du Super

  Retourner

Plan du site
Accueil
Articles
Photos
Videos
Contacts
Rubriques
Economie
Politique
Société
Droits humains
Sport
International
Contribution
Culture
Environnement
Sciences et Technologies
Nous contacter
Tél. : (+225) 47 47 96 11
E-mail : infos@echosmedias.ci
©2007-2019 EchosMedias.ci
Rejoignez-nous :
Visites du mois : 56,288