EchosMedias.ci
FLASH
La Côte d'Ivoire élimée au 1/4 de finale de la Can. Battue 4/3 après un match nul (1-1)273342 candidats repartis dans 441 centres composent depuis ce lundi matin en Côte d'Ivoire pour decrocher le bac session 2019.
Vendredi 19 juillet

Côte d'Ivoire/ Fête du travail: Les agents de la Cie rendent hommage à Zadi Kessy et égrènent leurs préoccupations au nouveau Dg

Société, 05.05.2019 12:22, vu 277 fois
N'Da Kouadio Koffi, secrétaire général du Synasec
N'Da Kouadio Koffi, secrétaire général du Synasec
M. le Directeur Général A. BAKAYOKO, nous vous félicitons pour votre nomination à la tête de la CIE.Le SYNASEC par ma voix vous souhaites la bienvenue dans la famille CIE. Bonne fête de travail à vous et votre famille.
M. Le Secrétaire Général de la CIE ;
Messieurs les Directeurs Généraux Adjoints de la CIE,
Mesdames et Messieurs lesDirecteurs Centraux, les Directeurs,les Directeurs Adjoints,Sous-directeurs, Chefs de Service,
Camarades Secrétaire Général de Fraternité,
Camarades Secrétaire Général de SYNA-CIE,
Camarades membres du bureau exécutif de SYNA-CIE, et de Fraternité, de SYNASEC.
Mesdames et Messieurs, les Présidents des Unions et Associations de la CIE,
Bonne fête de travail à toutes et à tous.
Le SYNASEC par ma voix salut le Directeur Général sortant M. Dominique KAKOU, le félicite pour le travail abattu à la tête de la CIE, lui souhaite une bonne fête de travail et plein succès dans ces nouvelles fonctions.
Bonne fête de travail au Président Marcel ZADI KESSY
Bonne fête de travail au Président Ousmane Diarra
Bonne fête de travail au Directeur de communication d’ERAVONE M. Eugene ZADI notre ancien interlocuteur et plein succès dans ces nouvelles fonctions.
Bonne fête de travail au Le Secrétaire Général de la CIE M. Emmanuel KOUADIO notrenouvel interlocuteur
La fête du travail loin d’être un jour ordinaire est un jour plein de symbole, c’est le jour de la commémoration des combats et les conquêts des travailleuses et travailleurs, qui au prix de leur sang, de leur vie se sont battus pour que les droits fondamentaux des travailleursqui sont par ailleurs des droits humains soient reconnus ( 8h de travail ; les congés, le jour de repos ; la sécurité sociale ; ledédommagement accident ; la retraite etc...)
Selon OLIVIER VERDUN, la vie se gagne ou se perd par le travail.
C’estl’occasion de nous souvenir, de nos camarades qui sont tombés sur le champ du travail, qui ont été brutalement arrachés àl’affection de leur famille, l’occasion d’avoir une pensée pour nos camarades licenciés ou retraités qui sont en proieàd’énormes difficultés.
C’est également l’occasion, de faire lebilan de l’année écoulée et faire des doléances en vue d’améliorer les résultats avenir, de consolider etd’améliorer nos acquis pour mieux affronter les défis futurs.
2018 a été une année d’espoir et nous a permis de comprendreque seul notre union, notre solidarité, notre sens de responsabilité autour de nos valeurs, autour de notre entreprise peut nous permettre de relever tous les défis.
L’histoire enseigne, qu’en matière syndicale, rien n’est définitivement acquis. Face aux crises multiformes et multidimensionnelles que connait notre pays et nos entreprises, nous nous posons la question de savoir, quel type de syndicalisme avons-nous besoin aujourd’hui ?
Nous SYNASEC nous avons opté pour un partenariat Gagnant -Gagnant basé sur les respect la confiance mutuelle.
Aujourd’hui, le développement scientifique et technique auquel nous assistons, dans tous les domaines de la vie, la concurrence sans merci que se livrent les entreprises, est un signe prémonitoire, suffisamment éloquent de ce que sera le futur.
Tous ces bouleversements sociaux renferment implicitement des changements de comportements et d’attitudes de la part des travailleurs, des employeurs et des organisations syndicales.
L’insécurité de l’emploi et l’érosion du pouvoir d’achat des travailleurs constituent une menace et modifient profondément les rapports entre travailleurs et employeurs.
Ce phénomène nouveau est une réalité, un défi auquel nous organisations syndicales, sommes confrontées dans notre fonctionnement, comme dans nos méthodes de luttes pour la satisfaction de nos revendications.
Cette situation nous amène à aller sur le terrain pour parler à nos camarades, à repenser les problématiques de nos actions, à privilégier notre rôle d’acteur dans le changement par rapport à nos fonctions habituelles de défenses.
Ces nouvelles stratégies très souvent sont exploitées par des Directeursvéreux qui veulent contrôler les syndicats et les réduire au silence sous prétexte que les syndicats sont financés.
Oui les syndicats représentatifs sont financés par l’employeur (convention 97 de L’OIT) pour être de véritable arbitre pour plus de justice sociale pour rendre les entreprises plus fortes et plus compétitives. Notre rôle n’est pas d’applaudir l’employeur et lui passer la pommade, notre rôle c’est de créer l’équilibre social dans l’entreprise.
Monsieur le Directeur Général, le PrésidentMarcel ZADI KESSY dans son livre « la réforme de l’entreprise Africaine », parlant des relations entre les chefs d’entreprises et les syndicats a écrit ceci et je cite : : « L’entreprise et le syndicat à l’intérieur de celle-ci entretiennent par leur nature même, une liaison organique si forte que la destruction de l’un entraîne pour l’autre, soit la disparition pur et simple (le cas du syndicat), soit un désordre chronique et mortel à terme (le cas de l’entreprise) .Les syndicats sont nécessaires au bon fonctionnement de nos sociétés. Ces organisations constituent un important relais dans la chaîne de communication. Il ne faut pas perdre de vue que l’activité syndicale, si elle est bien menée peut-être source d’efficacité et de productivité. Fin de citation
Je voudrais féliciter et encourager les camarades travailleurs pour leur engagement et leur professionnalisme.
Le SYNASEC demande à tous les travailleurs de redoubler d’effort, d’être solidaires, d’être de véritables acteurs de paix ; dans tous nos actes privilégions l’intérêt général, l’intérêt de notre entreprise, car c’est cette entreprise qui fait de nous ces hommes et femmes respectés de tous.
Avant d’égrainer notre cahier de doléances, permettez-nous Monsieur le Directeur Général, de rappeler, que malgré les difficultés et les tensions de tous ordres que nos concitoyens vivent depuis plus de 20 ans, nos braves camarades ont toujours donné l’électricité aux populations ivoiriennes.
Nous n’avons jamais failli à notre mission première qui est de donner l’électricité qui n’a ni couleur politique, tribale et religieuse. Jamais un pays en crise n’a pu assurer la continuité du service de l’électricité sur l’étendue du territoire comme l’ont fait les agents CIE durant toutes les crises que notre pays a traversées.
La Côte d’Ivoire aujourd’hui est en marche et les agents CIE sont à l’arrêt car en panne de source de motivation.
Le Président ZADI, parlant des relations entre les chefs d’entreprises et les syndicats nous a enseigné que, quelle que soit la nature du conflit qui oppose le syndicat au patronat et, aussi profonde que soit la crise de confiance qui en résulte, les protagonistes ne doivent jamais oublier la réalité que toute solution ne peut avoir de sens que si elle garantit par-dessus tout la survie de l’entreprise.
Merci à la Direction Générale et surtout au Directeur Général sortant Dominique KAKOU
Pour L’extension des récompenses KESSY’S à tous les corps de métiers de l’entreprise.
Merci à la Direction Générale pour la mise en œuvre des nouveaux produits MA2E, surtout l’opération immobilière MA2E qui fait de nous des propriétaires de maison ici à Abidjan.
Merci à la Direction Générale pour larevalorisation des primes
 De mariage de 50%,
 Naissance de 100%
 D’assistance décès ascendant de 50%
 D’assistancedécès enfants de 100%
 Merci à la Direction Générale pour la prise en compte des enfants naturels et des époux.
 Merci pour les avancements aux mérites chaque année ; nous attendons que la mise en œuvre soit effective.
 Merci pour la conversion de l’échelon A0 en échelonsupérieur après deux ans d’ancienneté, malgré quelques failles dans l’application de cette décision.
Merci à la Direction Générale pour les nominations ces six derniers mois, freinant ainsi le débauchage de nos camarades.
Nous sommes restés sur notre faim car au moment où la base s’apprêtait à recevoir sa part de bonne nouvelle lancée par le DG Dominique KAKOU en Décembre 2018, est survenu le changement du 06 Mars 2019 qui a vu votre nomination à la tête de la CIE.
Monsieur le Directeur Général A. BAKAYOKO, le 16 Avril 2019 un jour seulement après votre prise de fonction, vous avez reçu les syndicats.
Recevant le SYNASEC, Vous nous avez donné l’assurance en termes et je cite :« c’est une continuité car j’ai du respect pour le travail abattu par ces prédécesseurs et la CIE est une référence. Il n’y a pas de temps à perdre, il faut continuer de travailler pour relever tous les défis car 2020 n’est pas loin. Tous ensemble pour la reconduction du contrat CIE en 2020.
Pour atteindre cet objectif il faut la confiance et le dialogue entre les partenaires sociaux et la Direction Générale car la CIE regorges beaucoup de compétences. Il ne faut pas attendre que tous se gâte. Mettons les problèmes sur la table, Parlons-nous et faisons-nous confiance. » Fin de citation
Cette rencontre a dissipé notre inquiétude pour laisser place à l’espoir.
OuiMonsieur le Directeur Général,les camarades se sentent oubliés, et sont frustrés.
Nos attentes sont grandesMonsieur le Directeur Général. Nous voulons un signal fort maintenant pour remotiver les camarades esquintés, affaiblis par tant d’années de crises où les agents CIE étaient au front. Nous avons tous perdu et nous n’avons jamais été dédommagé. Nous sommes là, au travail par amour pour notre pays et pour notre entreprise la CIE.
Les travailleurs sont prêts à relever tous les défis avec vous pour atteindre 2020 dans la tranquillité.
Monsieur le Directeur Général,les camarades du SYNASEC et du SYNACIE m’ont chargé de vous transmettre quelques sources de motivations sous forme de doléances que je vais de vous égrainer.
1- L’augmentation générale des salaires et améliorations des conditions de travail.
2- L’augmentation de la participation au logement
3- La révision à la hausse de la prime rentrée scolaire
4- Combler les postes vacants dans les exploitations
5- Définir les critères clairs et transparents dans le choix des avancements au mérite et faire une communication au personnel
6- La résolution de tous les cas de frustration à savoir : les catégories bloquées, les plages catégorielles non respectées, l’attribution des primes et indemnités non respectées
7- La compensation du tarif conventionnel suite à l’augmentation du tarif agent.
8- La révision à la hausse de la prime de transport
9- La révision à la hausse de l’indemnité carburant motos
10- L’augmentation des frais de mission
11- L’augmentation de la prime d’entretien bleu
12- La promotion de tous les agents méritant de la société
13- L’attribution de la gratification de fin d’année de 150 % au lieu de 100 % actuellement
14- L’augmentation de la prime de lunetterie de 135 000f à 200 000f au moins
15- Ramener de 3 à 2 ans le renouvellement des motos sous contrat des agents de zone
16- L’attribution d’une prime entretien tenue pour les agents commerciaux
17- L’attribution d’une prime aux chefs de branche de l’intérieur
18- Le reclassement des agents à 2 ans de la retraite
19- L’embauche d’au moins 1 enfant de tout agent CIE allant à la retraite
20- L’attribution d’une tranche gratuite d’électricité pour les retraités.
21- L’augmentation du nombre de tenues CIE à 4 par an. Au lieu de 2ou 3 actuellement dans certaines exploitations. Et de chaussure de sécurité à 2 par an au lieu de 1 actuellement les ces chaussures ne sont pas de qualités.
22- L’attribution du tarif conventionnel à nos camarades de SIVE, GS2E, MA2E et SGA2E qui n’en bénéficient pas actuellement.
Monsieur le Directeur Général, nous vous demandons d’être notre interprète auprès de la Direction d’ERANOVE.
Nous prenons l’engagement devant vous de tous mettre en œuvre pour que le climat social soit apaisé et convivial.
Nous prenons l’engagement devant vous de tous mettre en œuvrepour galvaniser nos camarades pour que les objectifs soient atteints si quelques est fait pour les travailleurs maintenant.
Nous sommes à votre écoute Monsieur le Directeur Général.
2020 c’est aujourd’hui, camarades faisons notre travail correctement et bien.
A la Direction Générale, que Dieu vous donne la force et la sagesse pour conduire le bateau CIE de plus en plus complexe.
Bonne fête à toutes et tous
Que Dieu nous donne la santé et à l’année prochaine.
KOUADIO KOFFI NDA
SG SYNASEC
Je vous remercie

Source : Sercom

Lire aussi dans Société

Côte d’Ivoire : un taux national d’admission de 84,48% enregistré à la session 2019 du CEPE
Côte d’Ivoire : un taux national d’admission de 84,48% enregistré à la session 2019 du CEPE
Côte d'Ivoire/ Après le licenciement d'un journaliste, le syndicat des médias réagit.
Côte d'Ivoire/ Décès en France de l’ex ministre Mel Théodore
Côte d'Ivoire/ Présidence de l'union des journaliste: Un candidat viré par son employeur, la faîtière proteste
Côte d'Ivoire/Bepc 2019: 57,31% d’admis
Côte d'Ivoire/ Présidence de l'union des journaliste: Le candidat Franck Ettien explique ses projets
Côte d'Ivoire/ Un incendie ravage 16 boxes de détaillants à l’abattoir de Port-Bouët
Daloa/ Faits divers Il découpe les parties intimes d’une fillette de sept ans
Côte d'Ivoire/Mutuelle du personnel de l’Education nationale:Plus de 2 mois après l’Ag Le camp Boko revendique toujours sa victoire

  Retourner

Plan du site
Accueil
Articles
Photos
Videos
Contacts
Rubriques
Economie
Politique
Société
Droits humains
Sport
International
Contribution
Culture
Environnement
Sciences et Technologies
Nous contacter
Tél. : (+225) 47 47 96 11
E-mail : infos@echosmedias.ci
©2007-2019 EchosMedias.ci
Rejoignez-nous :
Visites du mois : 42,498