EchosMedias.ci
FLASH
La veillée en hommage à Dj Arafat programmée au 30 Août au Stade Felix Houphouët Boigny et son inhumation le lendemain au cimetière de Williamsville (officiel)
Jeudi 22 août

Côte d'Ivoire/Chefferie cantonale dans le Gbêkê: N'Goran Koffi 2 aurait-il usurpé son titre de chef canton Faafouè-Gossan?

Société, 05.05.2019 11:05, vu 338 fois
Les chefs des tribu de Bouaké
Les chefs des tribu de Bouaké
Les tribus Akpatoufouè, Assezè, Bounguè, Goua-N'Zrou, Kolouman et Gossan du canton Faafouè-Gossan se disent indignées par ce qu'elles ont qualifié d'usurpation de titre de chef canton par un de leur fils, en l'occurrence Koffi N'Guessan Jean dit N'Goran Koffi 2. Dans une déclaration rendue public vendredi 26 avril 2019 dernier, Nanan Tanougo Samianti 2, chef du village de Nimbo, a, au nom de ses pairs, traduit leur indignation face cet acte qui met "en mal la cohésion sociale dans notre canton, voire la région de Gbêkê. Et ce malaise, les populations du canton Faafouè-Gossan le vivent depuis près de deux décennies".

Selon cette déclaration, " faisant fi des us et coutumes et aussi des valeurs traditionnelles du grand peuple Akan, il s'est autoproclamé chef du canton et ceci, en violation flagrante de la loi Nº 2014-428 du 14 juillet 2014, portant statut des Rois, Chefs de provinces, Chefs de tribus et Chefs de villages". Ainsi "compte tenu des dérives de Koffi N'Guessan Jean dit N'Goran Koffi 2, qui mettent à mal l'unité et la cohésion sociale des fils de région mais aussi avec ses voisins immédiat, nous, chefs des tribus Akpatoufouè, Assezè, Bounguè, Goua-N'Zrou, Kolouman et Gossan, canton Faafouè-Gossan, affirmons et informons les communautés nationales et la chambre des rois et Chefs traditionnels de Côte d'Ivoire, que nous ne le reconnaissons pas et ne l'avons jamais reconnu comme chef de notre canton Faafouè-Gossan. Koffi N'Guessan Jean est usurpateur et à ce titre, il ne peut représenter notre canton à la chambre des rois et Chefs traditionnels de Côte d'Ivoire. Tous actes et engagements pris par sa personne, n'engagent point la région Baoulé et ses ressortissants, car il n'est ni chef de village, ni propriétaire terrien encore moins chef de canton".

Par conséquent " nous tenons à informer que sous peu et après de large consultation, nous indiquerons le nom de la personne ayant droit à notre trône ", a révélé la déclaration.

Source : HD

Lire aussi dans Société

Côte d’ivoire-Ethiopie Côte d'Ivoire/ Cei: L'Ua se félicite
Côte d'Ivoire/ Sécurité sociale: Présidents et Administrateurs de la Cipres formés à la bonne gouvernance.
Côte d'Ivoire/Vavoua: La gestion des ordures ménagères trouble le sommeil du maire
Côte d'Ivoire/Assassinat de la secrétaire de la paroisse Sainte Cécile: Le Père Augustin Obrou raconte
Côte d'Ivoire/ Faits divers: Un bœuf sème la panique à une cérémonie de dot à Yopougon
Côte d'Ivoire/Gbémazo (sous-préfecture de Worofla): Le centre de santé équipé
Côte d'Ivoire/ Les guichets emplois jeunes lancés
Côte d'Ivoire/Une université attaquée
Côte d'Ivoire/ Développement local: La sous-préfecture d’Angonda entend prendre son envol
Côte d'Ivoire/Accès à l’information et droit des femmes: Le plaidoyer d’une Coalition d’Ong

  Retourner

Plan du site
Accueil
Articles
Photos
Videos
Contacts
Rubriques
Economie
Politique
Société
Droits humains
Sport
International
Contribution
Culture
Environnement
Sciences et Technologies
Nous contacter
Tél. : (+225) 47 47 96 11
E-mail : infos@echosmedias.ci
©2007-2019 EchosMedias.ci
Rejoignez-nous :
Visites du mois : 65,685