EchosMedias.ci
FLASH
Dimanche 26 mai

Côte d'Ivoire/ Recensement des planteurs de café cacao: Un syndicat inquièt

Economie, 16.04.2019 14:40, vu 301 fois
Koné Moussa
Koné Moussa
Le Lundi 15 avril 2019, la direction générale du Conseil café-cacao a lancé une opération de recensement des producteurs et du verger sur toute l’étendue du territoire nationale avec un montant de 6 milliards de F CFA. Si, dans la forme, cette opération de recensement est a saluée, il n’en demeure pas moins que, dans le fond, il y a problème.
En effet, contrairement aux pratiques de bonne gouvernance, le directeur général du Conseil café-cacao, M. Koné Brahma Yves s’est érigé en maitre d’œuvre de l’opération de recensement des producteurs. Une telle situation inquiétante appelle nécessairement une réaction du Syndicat National Agricole pour le Progrès en Côte d’Ivoire (SYNAP-CI). Car, nous nous interrogeons sur la crédibilité d’une opération pilotée par la direction générale du Conseil café-cacao dans la mesure où, au jour d’aujourd’hui, tout producteur qui ne partage pas la vision de l’organe de régulation est mis à l’écart consultations. Ainsi, sous le prétexte d’une économie substantielle, la direction générale du Conseil café-cacao s’est arrogé le droit de recenser les producteurs, sans en avoir pour autant la compétence des structures spécialisées exerçant dans le domaine et reconnues de tous. Pour rappel, nous avons encore en mémoire l’échec cuisant de la chambre d’Agriculture qui, il y a quelques années avait engagé 4,5 milliards pour la même opération. Sans succès. Pour notre part, nous pensons qu’il faut le payer le prix pour un travail bien fait.
C’est donc à juste titre que le SYNAP-CI :
Dénonce l’attitude cavalière de la direction générale du Conseil Café cacao ;
-s’insurge contre cette nouvelle forme de détournement des revenus des producteurs de café-cacao ;
-Invite le Conseil café-cacao à confier l’opération de recensement des producteurs à un opérateur neutre et ayant les compétences requises;
-interpelle le gouvernement sur les risques qui pourraient en découler ;
-Prend à témoin l’opinion nationale et internationale quant à la crédibilité de l’opération de recensement dans sa forme actuelle.
Au surplus, le SYNAP-CI demande à ses membres, producteurs de café-cacao de rester à l’écoute des mots d’ordre à venir.
Enfin, pour le SYNAP-CI si tant est que l’opération de recensement vise la traçabilité il faut l’étendre à tous les producteurs, sans exception, afin de pouvoir en tirer toutes les leçons qui s’imposent.

Fait à Abidjan le 16 avril 2019

Le Président


KONE MOUSSA

Source :

Lire aussi dans Economie

Côte d'Ivoire/ Le prix du kilogramme du coton fixé à 300 Fcfa
Côte d'Ivoire/Béoumi: Le jeune dont l’annonce du décès a provoqué les affrontements n’est pas mort
Industrie laitière: Le fabricant de Bonnet rouge installe son QG Afrique à Abidjan
Côte d'Ivoire/ 8è édition de la Cgeci Academy: Le patronat à la recherche d'un modèle de développement des entreprises
Côte d'Ivoire/Pénurie de pièces de monnaie Mendiants et transporteurs aux bancs des accusés
Côte d'Ivoire/Réforme de la Cei, crise au Rhdp-Pdci…. La grosse colère de Danièle Boni Claverie
Côte d'Ivoire/Lutte contre la fraude dans le secteur de l’électricité: La Cie de Bouaké sensibilise les populations de Lékissou et Lékissou-Kahabo
Côte d'Ivoire/Secteur minier : la production d’or en hausse de 249%
Côte d'Ivoire/ Exclusif: Commercialisation du coton Une société suspendue
Côte d'Ivoire/ Filière anacarde: La Côte d'Ivoire revoit sa production à la baisse.

  Retourner

Plan du site
Accueil
Articles
Photos
Videos
Contacts
Rubriques
Economie
Politique
Société
Droits humains
Sport
International
Contribution
Culture
Environnement
Sciences et Technologies
Nous contacter
Tél. : (+225) 47 47 96 11
E-mail : infos@echosmedias.ci
©2007-2019 EchosMedias.ci
Rejoignez-nous :
Visites du mois : 56,448