EchosMedias.ci
FLASH
La destruction des 18.000 tonnes de riz avarié a démarré mardiLa Banque Mondiale va achever les travaux de construction du bâtiment d’hospitalisation de la chirurgie de l’hôpital général de Bingerville (Kristalina Guerguieva)Le gouvernement a adopté pour 2019-2020, une ligne de financement de 727 milliards FCFA avec une question accordée à l’autonomisation de la femme et de la jeune fille (Kablan Duncan)La direction générale des impots organise ce jeudi 11 avril, un séminaire bilan
Mercredi 24 avril

Nigeria: 50 000 tonnes de cajou bloquées au port de Lagos

Economie, 03.04.2019 08:41, vu 105 fois
50.000 tonnes de noix de cajou sont bloquées au port de Lagos
50.000 tonnes de noix de cajou sont bloquées au port de Lagos
Les exportateurs de noix de cajou du Nigeria tirent la sonnette d’alarme. Quelque 50 000 tonnes de noix de cajou pour une valeur de $300 millions sont immobilisés depuis janvier dans des conteneurs dans des camions à l’entrée du port de Lagos ou sur les quais a déclaré le président de l’Association des exportateurs de noix de cajou du Nigéria, Tola Fasheru, à Bloomberg.

Saturation du port de Lagos, routes menant au port encombrées, capacités et infrastructures inadéquates, longueur des formalités administratives et corruption entravent les exportations selon Tola Fasheru. Des entraves qui pourraient compromettre la campagne de cette année (janvier à juillet), certains membres de l’association n’ayant pas respecté leur contrat, les acheteurs étrangers sont méfiants voir absents ne souhaitant pas engager de nouveaux contrats. « Pas un seul exportateur de noix de cajou n'est présent sur le terrain car il est redevable de contrats et n'a donc pas d'argent pour fonctionner» a déclaré Tola Fasheru. Pour la campagne en cours, l’objectif de production est de 260 000 tonnes. En 2018, elle s’est élevée à 240 000 tonnes. En réponse à cette situation de blocage, le ministre de l'Agriculture et du développement rural, Audu Ogbeh, a lancé un appel à la Nigerian Ports Authority (NPA) pour qu'elle assure l'évacuation et le dédouanement rapides des produits agricoles destinés à l'exportation dans une interview à NAN. Tout en soulignant que la solution à long terme constituait à arrêter l'exportation de noix brutes. Il a par ailleurs déclaré que le gouvernement fédéral du Nigéria avait l’ambition de créer des usines de transformation de la noix de cajou dans chacun de quatre États du pays, à savoir Enugu, Benue, Kogi et Oyo.




Source : Commodafrica.com

Lire aussi dans Economie

Côte d'Ivoire/Transport logistique: DHL s'installe à Yamoussoukro
Côte d'Ivoire/ Mevente de la noix de cajou: Le groupe parlementaire dénonce
Côte d'Ivoire/ Le Mcc célèbre le genre
Lutte contre le Swollen shoot du cacao: Le Ghana augmente la prime pour lutter contre le fléau
Côte d'Ivoire-Entrepreneuriat Entrepreneuriat: Un jeune ivoirien donne une recette pour être un bon entrepreneur
Côte d'Ivoire/ Recensement des planteurs de café cacao: Un syndicat inquièt
Côte d'Ivoire-Banque mondiale: Le nouveau président du groupe veut soutenir la Côte d'Ivoire
Côte d'Ivoire/ Direction générale des Impôts: Résutats mitigés au 1er trimestre
Côte d'Ivoire/Lutte contre l’orpaillage clandestin: 13 individus en prison à Dimbokro
Côte d'Ivoire-Banque mondiale: Amadou Gon aux Réunions de Printemps

  Retourner

Plan du site
Accueil
Articles
Photos
Videos
Contacts
Rubriques
Economie
Politique
Société
Droits humains
Sport
International
Contribution
Culture
Environnement
Sciences et Technologies
Nous contacter
Tél. : (+225) 47 47 96 11
E-mail : infos@echosmedias.ci
©2007-2019 EchosMedias.ci
Rejoignez-nous :
Visites du mois : 55,487