EchosMedias.ci
FLASH
La veillée en hommage à Dj Arafat programmée au 30 Août au Stade Felix Houphouët Boigny et son inhumation le lendemain au cimetière de Williamsville (officiel)
Jeudi 22 août

Côte d'Ivoire/ Le Représentant de l'Ue célèbre l'égalité du genre

Société, 25.03.2019 08:58, vu 289 fois
jo
jo
SEM Jobst von Krchamann, Ambassadeur de l’Union Européenne en Côte d'Ivoire a partagé un déjeuner avec la gente féminine en Côte d'Ivoire, le 21 mars 2019. Cette rencontre entre dans le cadre de la célébration du mois de la femme. Lire son discours.

Ce n'est pas un hasard si l'UE a décidé de célébrer le mois de la femme avec vous. Vous êtes des femmes d'exception, femmes leaders dans vos domaines respectifs. C'est parce que vous détenez, ne serait-ce que par votre exemple, une partie des clés pour faire évoluer la perception et la condition des femmes en Côte d’Ivoire par vos actions et votre exemple. Vous êtes tous des femmes VIP et j’aurais dû vous mentionner toutes individuellement.

Mais je salue aussi les hommes présents qui portent ensemble avec moi la conviction que les femmes doivent être sur un pied d'égalité avec les hommes et faire partie de la vie sociale, économique et politique dans son intégralité.

Egalité homme-femme: un combat dans l'intérêt de tous Aujourd'hui, nous sommes réunis non seulement pour célébrer la femme, mais aussi rappeler le combat qui reste à mener en vue d'atteindre une égalité de droits entre les hommes et les femmes. L’égalité de droits entre les femmes et les hommes est un avantage pour tous, et nous avons tout à gagner à voir les femmes et les filles réaliser tout leur potentiel. Les pays dans lesquels les femmes sont traitées sur un pied d’égalité avec les hommes jouissent d’une meilleure croissance économique. Pour la Côte d'Ivoire, ce gain potentiel a été évalué à plus de 4 milliards de francs CFA par la Banque Mondiale (étude juillet 2017). Les entreprises qui comptent des femmes parmi leurs dirigeants affichent de meilleurs résultats. Les accords de paix et négociations politiques qui impliquent des femmes sont viables à plus long terme. Les parlements où siègent des femmes adoptent davantage de lois portant sur des questions sociales fondamentales comme la santé, l’éducation, la non-discrimination et les allocations familiales. Comme nous le voyons en Côte d'Ivoire, les femmes sont également des actrices du sport et de la culture et leur créativité n'est plus à démontrer. Nous avons tous à gagner et nous avons tous à nous battre ensemble pour une plus grande égalité de droits.

Les achèvements en égalité homme-femme en CI Je voudrais remercier et féliciter Madame la Ministre de la Femme, de la Famille et de l'Enfant et l'ensemble de ses collaborateurs, pour notre bonne collaboration et son appui dans la conduite de ce combat. Je ne citerai que quelques initiatives impulsées sous votre conduite et celle de votre prédécesseur :  l'adoption, en conseil des ministres du 6 mars 2019, du projet de loi favorisant la représentation des femmes dans les Assemblées élues, avec un quota minimum de 30% de femmes sur le nombre total de candidats présentés pour les scrutins législatifs et régionaux ;  le lancement officiel de la Campagne « He for She » en Côte d’Ivoire, présidée par Son Excellence Monsieur le Président de la République; L’opérationnalisation du Conseil National de la Femme (CNF) pour que cet instrument soit au service de l’ensemble des femmes de Côte d’Ivoire.

Les défis en égalité homme-femme en CI En dépit des avancées notées sur le plan juridique, institutionnel et stratégique, nous sommes conscients des nombreux défis qui restent à relever. Enfin, et c'est ce qui nous réunit aujourd'hui, nous avons travaillé, en collaboration avec le Ministère en charge de la femme et ONU Femmes, à la réalisation d'une analyse sur l’égalité hommes-femmes, que j’aurai l’honneur de remettre symboliquement à Madame la Ministre de la Femme, de la Famille et de l'Enfant toute a l’heure. Ce document d'analyse est essentiel pour mieux connaitre et comprendre la situation des femmes en Côte d’Ivoire et ainsi mieux répondre aux défis. Laissez moi vous donner quelques exemples : Les femmes représente 2/3 de la main d’œuvre agricole mais avec des revenues dérisoires. Les taux de représentation des femmes dans le gouvernement et les assemblées élues sont encore très bas (12 % au Parlement, 18 % dans le gouvernement et seulement 12 maires sur les 200 communes de CI) ; Les mutilations génitales touchent quasiment deux femmes ivoiriennes sur cinq en moyenne (c'est le chiffre officiel – rapport UNICEF / Gouvt – mentionner soit ce chiffre soit la mortalité maternelle 614 pour 100.000 – le plus élevé de la sous région Il est important de donner un chiffre sur l'INTEGRITE PHYSIQUE), au niveau de l’éducation la parité entre filles et garçon dans la fréquentation de l’école primaire s’améliore. Mais plus que la moitié des jeunes filles de 15-24 ans restent analphabète (52,8 %, contre 36,2 % chez les jeunes hommes) ; J’ai toujours été convaincu qu’en éduquant une fille, vous donnez du pouvoir à toute une nation.

Engagement de l'UE & valeurs Face à ces défis, l'Union européenne s'engage aux côtés du gouvernement pour une plus grande égalité entre les femmes et les hommes. L’égalité entre les femmes et les hommes fait partie de nos valeurs a travers tous nos actions. En fait dans 80% (chiffres a vérifier) de toutes nos actions de l’UE a travers du monde entier vous trouvez une composante sur l’égalité entre les femmes et les hommes. Pour la CI nos actions en ce sens sont encadrées par un Plan d’action « genre ». Ce sont plus que 40 milliards de francs CFA qui sont consacrés par l'Union européenne et ses Etats Membres à l'égalité femmes-hommes à travers des actions transversales dans l'ensemble de nos projets en Côte d’Ivoire. Mais nous faisons aussi des actions spécifiques par exemple pour lutter contre les violences basées sur le genre et améliorer la santé des femmes et des enfants en Côte d'Ivoire.

Plusieurs bénéficiaires sont d'ailleurs ici aujourd'hui et je les salue ; nous découvrirons tout à l’heure les actions qu’elles mènent et notamment :
Célestine Yeble dont la formation qualifiante en aviculture par le Proforme lui permet aujourd'hui de donner se lancer dans un élevage de poulets
Mme Koffi, fondatrice et présidente de l'ONG Aprosam qui vient en aide aux femmes et enfants à San Pedro et dont l'Union européenne soutient les activités
Awa, jeune femme de retour de Lybie qui a été accueillie et accompagnée avec le soutien de l'UE via l'OIM pour reprendre une formation et un travail à Yopougon
Assetou Ouattarra, femme Pompiers Civil, chef du centre de secours de Bongouanou qui a été formée avec le soutien de l'UE et qui brille par ses capacités techniques et pédagogiques

Vous êtes des ambassadeurs & multilatéralisme Mesdames, Chères invitées, Chacune d'entre vous a son histoire à raconter, une histoire souvent parsemée d'obstacles et de défis que vous avez su surmonter avec détermination et persévérance, pour arriver là où vous êtes aujourd'hui. Mais vous êtes aussi tous des ambassadeurs pour l’égalité entre les femmes et les hommes. Je vous invite de continuer à mener le combat, unis, pour une réelle atteinte de l'égalité femme-homme en Côte d'Ivoire. Je vous invite de partager vos messages et expériences. Nous avons commencé un premier panneau avec les photos de celles qui ont bien voulu nous les partager, un deuxième panneau accueille les signatures et mots de chacune d'entre vous qui le voudront, comme un grand livre d'or de cette fête ! Mais le combat pour l’égalité entre femmes et hommes n’est pas un combat dans un pays. C’est un combat mondial. Il est important de mobiliser des acteurs, influenceurs a travers des multiples pays et a travers des multiples organisations pour être efficace. C’est aussi un bon exemple de l’utilité d’une approche multilatérale.

Clôture Laissez-moi conclure en soulignant qu’à mon avis ce sont les femmes et les filles qui représentent la plus importante ressource, pourtant inexploitée. Ce sont elles, et non les diamants ou le pétrole et les minéraux, qui seront à l’origine d’un progrès réel, équitable et durable. Cela est vrai pour le monde entier, mais particulièrement vrai pour l’Afrique.

Je vous remercie.

Source :

Lire aussi dans Société

Côte d’ivoire-Ethiopie Côte d'Ivoire/ Cei: L'Ua se félicite
Côte d'Ivoire/ Sécurité sociale: Présidents et Administrateurs de la Cipres formés à la bonne gouvernance.
Côte d'Ivoire/Vavoua: La gestion des ordures ménagères trouble le sommeil du maire
Côte d'Ivoire/Assassinat de la secrétaire de la paroisse Sainte Cécile: Le Père Augustin Obrou raconte
Côte d'Ivoire/ Faits divers: Un bœuf sème la panique à une cérémonie de dot à Yopougon
Côte d'Ivoire/Gbémazo (sous-préfecture de Worofla): Le centre de santé équipé
Côte d'Ivoire/ Les guichets emplois jeunes lancés
Côte d'Ivoire/Une université attaquée
Côte d'Ivoire/ Développement local: La sous-préfecture d’Angonda entend prendre son envol
Côte d'Ivoire/Accès à l’information et droit des femmes: Le plaidoyer d’une Coalition d’Ong

  Retourner

Plan du site
Accueil
Articles
Photos
Videos
Contacts
Rubriques
Economie
Politique
Société
Droits humains
Sport
International
Contribution
Culture
Environnement
Sciences et Technologies
Nous contacter
Tél. : (+225) 47 47 96 11
E-mail : infos@echosmedias.ci
©2007-2019 EchosMedias.ci
Rejoignez-nous :
Visites du mois : 65,890