EchosMedias.ci
FLASH
La Fédération estudiantine et scolaire de Côte d'Ivoire (Fesci) deloge les élèves des établissements privés.Bernad B. Dadié, auteur de plusieurs ouvrages litteraires décédé samedi à Abidja à l'âge de 103ansL’union nationale des Entreprises de télécommunication (UNETEL) annonce la suspension des tarifs de transactions de mobile money en vigueur depuis le 25 février 2019Amadou Soumahoro élu nouveau Président de l’Assemblée nationale ivoirienne
Mardi 19 mars

Côte d'Ivoire/ Grève des enseignants: La Cosef-ci hausse le ton et décide de la poursuite de la grève

Société, 24.02.2019 17:33, vu 958 fois
Pacôme Attaby, porte-parole de la Cosefci
Pacôme Attaby, porte-parole de la Cosefci
La Cosef-ci (Coalition du secteur éducation-formation de Côte d'Ivoire), faîtière regroupant plusieurs syndicats du préscolaire, primaire, des lycées et collèges de l'enseignement général et technique décide de poursuivre la grève après une semaine de négociations. Négociations qui ont d'ailleurs échouées. Dans une conférence de presse prononcée ce dimanche 24 février, son porte parole, Pacôme Attaby a annoncé la poursuite de la grève à compter de ce lundi 25 février, jusqu'à nouvel ordre. "Le but de cette conférence est de prendre à témoin, l'opinion nationale et internationale devant la roublardise de l'Etat", précise le porte-parole. Indiquant que malgré l'ouverture des échanges lancés par le gouvernement, tous les points de leurs revendications, notamment : la suppression des cours de mercredi, la reforme de l'emploi de conseiller pédagogique, la revalorisation des indemnités de logement, le reversement de 500000 Fcfa aux enseignants ex-contractuels, la suppression de l'emploi d'instituteur adjoint et la réinsertion de l'examen du Cap intégration sont restées sans suite. "Nous sommes au regret de vous dire que, sur tous ces points suscités, nous n'avons eu aucune satisfaction jusqu'à cette heure où nous organisons (16h), cette conférence de presse. Tout se résumait à "on va se référer à Mme le ministre", explique-t-il, faisant allusion à ceux commis par les autorités gouvernementales pour discuter avec les enseignants grévistes.

Source : Franck Konan

Lire aussi dans Société

Côte d’Ivoire/ La Cosefci (Syndicat) reconduit son mot d’ordre de grève, à partir de ce lundi 18 mars
Côte d'Ivoire/ Crise à l'école: La Fesci demande aux élèves et étudiants du privé de rester à la maison
Côte d'Ivoire/ Vitré 2 (Bassam): Une descente musclée des gendarmes fait plusieurs blessés
Côte d'Ivoire/ Renouvellement de la carte nationale d’identité: La direction générale de l'Oni fait des précisons
Côte d'Ivoire/ Grève à l’école La Lidho crie son indignation (Déclaration)
Côte d'Ivoire/ Grève dans le secteur éducation : Amadou Gon appelle les enseignants à privilégier l'intérêt des élèves
Côte d'Ivoire/ Grève dans le système éducatif: Les promoteurs d'établissements privés inquièts.
Côte d'Ivoire/ Crise dans le système éducatif: L'école toujours bloqué dans le secondaire
Côte d'Ivoire/Journée internationale des femmes Le CNDH invite l’Etat à mettre en place des programmes spécifiques pour faciliter l’autonomisation des femmes (Déclaration)
Côte d'Ivoire/ Crise dans le système éducatif: Une plateforme charge le régime

  Retourner

Plan du site
Accueil
Articles
Photos
Videos
Contacts
Rubriques
Economie
Politique
Société
Droits humains
Sport
International
Contribution
Culture
Environnement
Sciences et Technologies
Nous contacter
Tél. : (+225) 47 47 96 11
E-mail : infos@echosmedias.ci
©2007-2019 EchosMedias.ci
Rejoignez-nous :
Visites du mois : 46,825