EchosMedias.ci
FLASH
Une rencontre entre le cabinet du ministre de l'Education nationale, de l'Enseignement technique et de la formation professionnelle et la Cosef, initiateur de la grève des enseignants a eu ce vendredi à Abidjan
Samedi 16 février

Côte d'Ivoire/ Demission du président de l'Assemblée nationale: Le Fpi ses analyses

Politique, 10.02.2019 12:10, vu 118 fois
Agnes Monnet, secrétaire générale du Fpi verson Affi.
Agnes Monnet, secrétaire générale du Fpi verson Affi.
Le vendredi 8 février 2019, à l’occasion d’une session extraordinaire de l’Assemblée nationale, convoquée expressément il y a quelques jours, le Président de cette institution, M. Soro Kigbafori Guillaume, a démissionné de ses fonctions.
A la vérité, cette démission de M. Soro Guillaume n’a surpris personne. D’autant plus que la rumeur l’avait largement annoncée, avant que le Président de la République, Alassane Ouattara, ne la confirme, le 28 janvier 2019, à l’occasion de la cérémonie de présentation des vœux de la presse au Chef de l’Etat.
Pour le Front populaire ivoirien (FPI), cette démission est l’expression d’une grave crise institutionnelle, et la preuve que le Chef de l’Etat veut régner en maître absolu en mettant toutes les institutions en coupes réglées.
Face à cette dérive dictatoriale qui consacre le recul démocratique de la Côte d'Ivoire sous le régime Ouattara, le FPI tient le chef de l'Etat Alassane Ouattara, personnellement responsable des conséquences désastreuses que ses actes anticonstitutionnels et antidémocratiques pourraient avoir sur la cohésion nationale.
En tout état de cause, le FPI lance un appel pressant au Chef de l’Etat, afin qu’il abandonne les chemins de l’incertitude qui constituent une menace pour l'avenir de la nation.
En ces circonstances particulièrement délicates et complexes de la vie de notre pays, et afin d'amorcer une désescalade salvatrice pour la Côte d’ivoire, le FPI réitère son appel à l’organisation urgente des Etats Généraux de la République (EGR), afin que toutes les forces vives de la nation puissent se retrouver en vue de créer les conditions pour des élections justes, transparentes et apaisées en 2020.

Fait à Abidjan, le 8 Février 2019
La secrétaire Générale et Porte-parole du FPI
Agnès Monnet

Source : sercom

Lire aussi dans Politique

Côte d'Ivoire /Après sa démission de la présidence de l’Assemblée nationale Guillaume Soro crée son Comité politique , ce qu’il dit de Ouattara et de Gbagbo
Côte d'Ivoire/ Une semaine après son depart de l'Assemblée nationale: 1ère conférence de Guillaume Soro
Côte d'Ivoire/Affaire 3è mandat de Ouattara/ Président du Rassemblement des Fiers Ivoiriens (R.F.I.), réagit
Côte d'Ivoire/ Une semaine après sa démission à la présidence de l’Assemblée nationale/ Soro donne les raisons profondes
Côte d'Ivoire/ Transparence électorale et réforme de la Cei: Les propositions du GPATE
Côte d'Ivoire/ Pourquoi le député de Fresco a été libéré avec sursis
Côte d'Ivoire/ Condamné à 12 mois de prison, un député proche de Soro libéré
Côte d'Ivoire/Après ses graves dérapages sur les réseaux sociaux Le député Rdr, Mariam Traoré convoquée, vendredi par la Brigade de recherche
Côte d'Ivoire-Droits humains:Un rapport d’Amnesty international accable les autorités ivoiriennes
Côte d'Ivoire/Alassane Ouattara sur Rfi « Le Pdci d’aujourd’hui n’est pas celui d’hier »

  Retourner

Plan du site
Accueil
Articles
Photos
Videos
Contacts
Rubriques
Economie
Politique
Société
Droits humains
Sport
International
Contribution
Culture
Environnement
Sciences et Technologies
Nous contacter
Tél. : (+225) 47 47 96 11
E-mail : infos@echosmedias.ci
©2007-2019 EchosMedias.ci
Rejoignez-nous :
Visites du mois : 52,581