EchosMedias.ci
FLASH
La destruction des 18.000 tonnes de riz avarié a démarré mardiLa Banque Mondiale va achever les travaux de construction du bâtiment d’hospitalisation de la chirurgie de l’hôpital général de Bingerville (Kristalina Guerguieva)Le gouvernement a adopté pour 2019-2020, une ligne de financement de 727 milliards FCFA avec une question accordée à l’autonomisation de la femme et de la jeune fille (Kablan Duncan)La direction générale des impots organise ce jeudi 11 avril, un séminaire bilan
Mercredi 24 avril

Côte d'Ivoire/ Insécurité des producteurs de cacao: 8,7 milliards de Fcfa de perte, 48 opérateurs tués.

Economie, 18.01.2019 09:29, vu 367 fois
Des coupeurs de route
Des coupeurs de route


L’ouverture des campagnes du café et du cacao rythme, chaque année, avec des cas d’agressions physiques se soldant souvent par le dépouillement d’opérateurs du secteur d’importantes sommes d’argent. Malheureusement aussi, l’on enregistre des pertes en vies humains. Pour réduire ce phénomène, voire y remédier en vue d’octroyer de meilleures conditions de vie aux opérateurs, le Conseil du Café et du Cacao initie, les 17 et 18 janvier, à Yamoussoukro, un atelier de réflexion sur le renforcement de la sécurité pendant les campagnes de commercialisation du binôme café-cacao sur toute l’étendue du territoire national. Environ une centaine de personnes issues du CCC, des sociétés coopératives ou organisations de sociétés coopératives du secteur, du milieu des acheteurs, des exportateurs et transformateurs, du corps préfectoral, du commandement supérieur de la gendarmerie nationale et de la direction de la police nationale ainsi que de l’association professionnelle des banques et établissements financiers y participent. Le DG du Conseil Café-Caco, Koné Brahima Yves, s’est saisi de l’occasion pour insister sur la sécurisation des zones de production afin que les opérateurs intervenant à divers niveaux de la production de ces produits, poumon de l’économie ivoirienne, travaillent en toute quiétude. « Cet atelier, relève-t-il, vise des réflexions approfondies sur la sécurité à l’ouverture des campagnes car les opérateurs, dans les zones de productions et dans les zones portuaires sont souvent objet d’agressions causant des préjudices financiers et humains. D’octobre à décembre 2018, huit (08) opérateurs ont perdu la vie avec un préjudice de 1,200 milliard de Fcfa malgré les efforts des forces de sécurités », a-t-il déploré. Relevant que dans le cadre de l’amélioration des conditions de vie des opérateurs et de leurs familles, ce sont 678 millions de francs qui ont été investis pour réhabiliter des brigades de gendarmerie, acheter des véhicules de type 4X4, des motos, des équipements de vision nocturne. Mais le constat sécuritaire sur le terrain, dans les zones de production d’octobre 2011 à fin décembre 2018, selon Coulibaly Whadami Vamoussa, directeur chargé des délégations régionales et de la commercialisation intérieure, révèle une situation pas reluisante qui justifie bien évidemment la tenue de cet atelier de réflexion. Ainsi, au plan national, M. Coulibaly dénombre 516 cas d’agressions, soit 65 cas en moyenne sur chaque campagne ; 8,7 milliards de Fcfa de perte ; 48 opérateurs tués. Les zones de Soubré, San Pedro, Duékoué, Man, Gagnoa sont les plus touchées avec 39 décès, soit 68% de cas d’agressions. « Quatre types de maux sont fréquents dans le secteur. Il s’agit de braquages (389 cas, soit 74% de cas), 17% de cas de cambriolages, 12% de cas de détournements et 7% de cas d’abus de confiance », a-t-il cité. Par ailleurs, le rapport des unités de la gendarmerie nationale commises à la sécurisation du port autonome d’Abidjan mais aussi des zones du Haut Sassandra et de l’Indénié Djuablin, deux zones de fortes productions n’est guère plaisant. Aussi, les responsables présents souhaitent-ils le renforcement des équipements, la formation de leurs hommes, la transformation de postes en brigades, la revue en hausse du budget alloué, la mise dans le patrimoine du port (d’Abidjan) des véhicules offerts par le CCC afin que le port en assure la dotation en carburant et autres besoins.

Source : Z.P

Lire aussi dans Economie

Côte d'Ivoire/Transport logistique: DHL s'installe à Yamoussoukro
Côte d'Ivoire/ Mevente de la noix de cajou: Le groupe parlementaire dénonce
Côte d'Ivoire/ Le Mcc célèbre le genre
Lutte contre le Swollen shoot du cacao: Le Ghana augmente la prime pour lutter contre le fléau
Côte d'Ivoire-Entrepreneuriat Entrepreneuriat: Un jeune ivoirien donne une recette pour être un bon entrepreneur
Côte d'Ivoire/ Recensement des planteurs de café cacao: Un syndicat inquièt
Côte d'Ivoire-Banque mondiale: Le nouveau président du groupe veut soutenir la Côte d'Ivoire
Côte d'Ivoire/ Direction générale des Impôts: Résutats mitigés au 1er trimestre
Côte d'Ivoire/Lutte contre l’orpaillage clandestin: 13 individus en prison à Dimbokro
Côte d'Ivoire-Banque mondiale: Amadou Gon aux Réunions de Printemps

  Retourner

Plan du site
Accueil
Articles
Photos
Videos
Contacts
Rubriques
Economie
Politique
Société
Droits humains
Sport
International
Contribution
Culture
Environnement
Sciences et Technologies
Nous contacter
Tél. : (+225) 47 47 96 11
E-mail : infos@echosmedias.ci
©2007-2019 EchosMedias.ci
Rejoignez-nous :
Visites du mois : 55,434