EchosMedias.ci
FLASH
Les épreuves écrites du Bepc ont démarré ce lundi 17 juin 2019, sur l'ensemble du territoire ivoirienDeuil Le Professeur Marcel Étté a tiré sa révérence Le Professeur en médecine, Marcel Étté était membre-fondateur, puis secrétaire général du syndicat des enseignants-chercheurs des Universités, le SYNARES qui, uni avec la FESCI (syndicat étudiants) et le Synesci (enseignants du secondaire), avait eu raison du pouvoir PDCI en 1990, dans le combat contre le parti unique alors en vigueur en C&ocir
Jeudi 27 juin

Côte d'Ivoire/ Poursuite contre le député du Plateau: Le bureau de l'Assemblée nationale s'oppose

Politique, 11.01.2019 21:56, vu 275 fois
Privat Oulat, le porte parole du bureau
Privat Oulat, le porte parole du bureau
Le bureau de l'Assemblée nationale de Côte d'Ivoire, l'organe de décision du parlement ivoirien, a demandé vendredi à Abidjan, la suspension des poursuites contre le député Jacques Ehouo poursuivi pour détournement de deniers publics, a appris APA de source officielle.

« Le bureau de l'Assemblée nationale s'est réuni en urgence sur le dossier de notre collègue Jacques Ehouo. Le bureau demande la suspension des poursuites contre le député Jacques Ehouo», a dit à la presse, le député Privat Oulat, qui a présidé cette réunion.

« Dans les heures qui suivent, un courrier en bonne et due forme sera adressé à M. le procureur de la République. Nous sommes convaincus que nous sommes dans un État de droit et nous pensons qu'il faut suspendre les poursuites contre notre collègue pour permettre à la représentation nationale d'être mieux informée sur le dossier du député Ehouo », a ajouté M. Oulat qui est également vice-président du parlement ivoirien.

Selon lui, « il est bien d'avoir des budgets importants pour le pays, mais il est encore nettement mieux d'avoir une justice outillée qui répond véritablement aux aspirations du peuple».

Poursuivant, M. Oulat a soutenu qu'il faut « arrêter de faire des interprétations inutiles de la loi», estimant que « c'est nous les députés qui avons voté ces lois, nous connaissons l'esprit et la lettre de ces lois mieux que quiconque ».

Le député Jacques Ehouo, élu dans la commune du Plateau (Centre des affaires d'Abidjan) sous la bannière du Parti démocratique de Côte d'Ivoire ( PDCI-RDA, ex-allié au pouvoir) au terme des municipales du 13 octobre dernier, n'a pu être installé avec son conseil.

Une délégation spéciale présidée par le préfet d'Abidjan a été installée pour gérer cette commune. Jeudi, il a été inculpé pour détournements de deniers publics après une audition à la police économique et auprès du procureur de la République.

En conférence vendredi pour expliquer à la presse, le dossier Jacques Ehouo, le procureur de la République, a lancé également des poursuites contre Alain Lobogon, un députe proche de Guillaume Soro, pour flagrant délit des faits de divulgation de « nouvelles fausses » après avoir annoncé sur les réseaux sociaux un mandat d'arrêt contre le député Jacques Ehouo.

Source : Apa

Lire aussi dans Politique

Assemblée parlementaire de la Francophonie (APF)/Soro Guillaume raconte « le coup d’état manqué à Rabat » (Première partie)
Situation sociopolitique Des partis politiques apportent leur soutien à Bédié (propos liminaire)
Situation socio- politique en Côte d’Ivoire: Des partis politiques exhortent la classe politique à la retenue
Assemblée parlementaire francophone: La 45ème session prévue, à Abidjan, menacée
Bataille diplomatique autour de l’APF: Ces bruits qui n’honorent pas la Côte d’Ivoire
Côte d'Ivoire/Après l’affaire « On n’a pas peur d’enrôler des étrangers »: Grosse colère de Ouattara contre Adjoumani
Côte d'Ivoire/ Un nouveau parti politique voit le jour
Côte d'Ivoire/Situation socio-politique:insécurité, immigration, foncier..."Qui raisonnablement aujourd’hui, peut objectivement nier en côte d’Ivoire l’existence, la gravité et la récurrence des sujets" déclare le Rpp
« Pourquoi l’évocation du mot étranger devrait-elle ramener en Côte d’Ivoire à la haine et à la xénophobie ? »(KKS)
Côte d'Ivoire/Manifestation hostile au domicile de Bédié: Le cabinet de Bédié réagit (Déclaration)

  Retourner

Plan du site
Accueil
Articles
Photos
Videos
Contacts
Rubriques
Economie
Politique
Société
Droits humains
Sport
International
Contribution
Culture
Environnement
Sciences et Technologies
Nous contacter
Tél. : (+225) 47 47 96 11
E-mail : infos@echosmedias.ci
©2007-2019 EchosMedias.ci
Rejoignez-nous :
Visites du mois : 66,870