EchosMedias.ci
FLASH
La Fédération estudiantine et scolaire de Côte d'Ivoire (Fesci) deloge les élèves des établissements privés.Bernad B. Dadié, auteur de plusieurs ouvrages litteraires décédé samedi à Abidja à l'âge de 103ansL’union nationale des Entreprises de télécommunication (UNETEL) annonce la suspension des tarifs de transactions de mobile money en vigueur depuis le 25 février 2019Amadou Soumahoro élu nouveau Président de l’Assemblée nationale ivoirienne
Mardi 19 mars

Côte d'Ivoire/ Mairie du Plateau: Les OSC dénoncent la mise sous administration spéciale de la commune

Politique, 09.01.2019 09:38, vu 322 fois
Adjoumani Kouamé, président de la Lidho
Adjoumani Kouamé, président de la Lidho
DECLARATION DES OSC SUR LA SITUATION DANS LA COMMUNE DU PLATEAU

(Abidjan, le 4 janvier 2018) A la suite de l’élection municipale du 13 octobre 2018 dans la commune du Plateau, la liste du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), conduite par M. Jacques Ehouo, a été déclarée vainqueur par la Commission électorale indépendante (CEI) contre le candidat du RHDP, M. Fabrice Sawegnon. Ces résultats provisoires de la CEI ont été confirmés par la Chambre administrative de la Cour suprême.
Le jeudi 13 décembre 2018,les Conseillers municipaux du Plateau devraient élire le maire de la commune. Cependant, la cérémonie d’investiture de la nouvelle équipe municipale n’a pu se tenir en raison de l’absence de l’autorité préfectorale et du maire intérimaire, M. Jacques Yapi. Entretemps, dans la nuit du mercredi 12 ou jeudi 13 décembre 2018, le Service des archives de la mairie du Plateau a été ravagé par un incendie.
Auparavant, le maire intérimaire du Plateau, Jacques Yapi, militant du PDCI mais désormais proche du RHDP, a animé une conférence de presse, le dimanche 8 décembre 2018, pour dénoncer des malversations présumées au sein de la commune et annoncer le dépôt d’une plainte contre l'entreprise chargée de l'exploitation et de la gestion des emplacements publicitaires du Plateau dirigée par M. Jacques Ehouo portant sur un préjudice de 6 milliards de FCFA.
Par la suite, dans un communiqué en date du 31 décembre 2018, le ministère de l’Intérieur et de la Sécurité, informe que « conformément à la réglementation en vigueur, les conseils municipaux des communes de Booko, Grand-Bassam, Plateau, Port-Bouet et Rubino n’ayant pu être installés au 31 décembre 2018, date d’expiration des mandats des anciens conseils, il est mis en place des délégations spéciales présidées par les préfets des départements concernés à l’effet d’assurer la continuité du service public communal, à compter du 1er janvier 2019 ».
Les OSC s’étonnent que la commune du Plateau se retrouve dans la même situation que les communes de Booko, Grand-Bassam, Port-Bouet et Rubino alors que les élections ont été régulières lors du scrutin du 13 octobre 2018.
Par ailleurs, les OSC s’insurgent contre le fait que les Conseillers municipaux du Plateau n’aient pas pu se réunir pour élire la nouvelle dirigeante de la mairie en raison de l’absence des autorités compétentes et des allégations de malversations contre la tête de liste de l’équipe élue.
De plus, les OSC dénoncent la mise en place d’une délégation spéciale présidée par le préfet d’Abidjan pour gérer la commune du Plateau. Cette mesure de l’autorité de tutelle n’est pas faite pour respecter le choix des électeurs et électrices de la commune du Plateau. En outre, elle est de nature à exacerber les tensions entre les partisans du PDCI et du RHDP.
Pour sa part, les OSC appellent les populations des différents bords politiques au calme et à la retenue et à éviter tout propos ou tout acte susceptible de fragiliser la cohésion sociale dans la commune du Plateau.
Les OSC appellent les autorités politiques et les autorités judiciaires à respecter la séparation des pouvoirs afin de ne pas donner le sentiment aux populations que le pouvoir politique s’immisce dans les questions judiciaires.
Elles exhortent enfin le ministère de l’Intérieur et de la Sécurité à mettre tout en œuvre pour faire droit au choix des électeurs et électrices du Plateau, exprimé lors du scrutin du 13 octobre 2018.
-FOSCAO CI
-COSOPCI
-RAIDH
-COFEMCI
-OIDH
-LIDHO

Source : Sercom

Lire aussi dans Politique

Côte d'Ivoire/ Rébellion de 2002, scrutin présidentiel de 2010: Pourquoi Soro Guillaume doit éclairer les Ivoiriens
Côte d'Ivoire/ Rencontre Bédié-Chefs Baoulé: Lire l'intégralité de son discours
Côte d'Ivoire/ Rencontre Bédié- chefs traditionnels à Yamoussoukro: Le Ministre Joël N’GUESSAN (Vice-président du RDR) : « Le reniement de Henri KONAN BEDIE est choquant »
Côte d'Ivoire/ Bédié "enterre" Ouattara son allié d'hier, devant les chefs Baoulé
Côte d'Ivoire/Bonne Gouvernance: Le programme 2018 exécuté à 79,1%
Côte d'Ivoire/Présidence de l’Assemblée nationale:Rude bataille entre le Pdci et le Rhdp, à l’horizon
Côte d'Ivoire/ Lire le communiqué intégral du conseil des ministres du mercredi 27 février 2019
Côte d'Ivoire/Rentré d’exil: Le ministre Sécré Kouamé Richard reçoit le soutien de la plateforme Eds
Côte d'Ivoire/Front populaire ivoirien (FPI): Le Discours de l'honorable Pascal Affi N'guessan
Côte d'Ivoire/ Deuxième lettre ouverte de Sylvain Takoué, Président du Rassemblement des Fiers Ivoiriens (R.F.I.), au Président Henri Konan Bédié : « Faites revenir Laurent Gbagbo dans la République, allez le rencontrer vous-même à Bruxelles… »

  Retourner

Plan du site
Accueil
Articles
Photos
Videos
Contacts
Rubriques
Economie
Politique
Société
Droits humains
Sport
International
Contribution
Culture
Environnement
Sciences et Technologies
Nous contacter
Tél. : (+225) 47 47 96 11
E-mail : infos@echosmedias.ci
©2007-2019 EchosMedias.ci
Rejoignez-nous :
Visites du mois : 47,115