EchosMedias.ci
FLASH
Les épreuves écrites du Bepc ont démarré ce lundi 17 juin 2019, sur l'ensemble du territoire ivoirienDeuil Le Professeur Marcel Étté a tiré sa révérence Le Professeur en médecine, Marcel Étté était membre-fondateur, puis secrétaire général du syndicat des enseignants-chercheurs des Universités, le SYNARES qui, uni avec la FESCI (syndicat étudiants) et le Synesci (enseignants du secondaire), avait eu raison du pouvoir PDCI en 1990, dans le combat contre le parti unique alors en vigueur en C&ocir
Jeudi 27 juin

Côte d'Ivoire/Houphouët-Fêtè Rebecca, candidate malheureuse à la mairie de Yamoussoukro: "Mon objectif est de démontrer que l’on peut faire la politique autrement"

Politique, 08.01.2019 11:21, vu 278 fois
Houphouët-Fêtè Rebeccas veut faire autrement la politique à Yamoussoukro
Houphouët-Fêtè Rebeccas veut faire autrement la politique à Yamoussoukro
Présentant ses vœux du nouvel aux populations de Yamoussoukro et partant à la Côte d’Ivoire, Houphouët Fêtè Rebecca, candidate malheureuse aux municipales du 13 octobre 2018, relève et enseigne surtout à une certaine classe politique ivoirienne que l’on peut faire la politique autrement. Suivez notre regard.
« (…) Mon objectif, au delà de l’accès à la tête de la municipalité de Yamoussoukro, ville symbole, cœur de la Côte d’Ivoire, était aussi de montrer que l’on peut faire la politique autrement sans forcément descendre dans la poubelle. Et c’est ce que j’ai fait. L’état dégradé de la ville et la souffrance des populations doivent être la priorité de tous ceux qui aiment Yamoussoukro. Et c’est ce que j’ai fait », a relevé celle que ses partisans appellent affectueusement HFR. Et qui rassure que Yamoussoukro reste une priorité pour elle. Précisant, par ailleurs « c'est chez moi et il n'est nullement question d'abandonner cette ville dans son état de délabrement actuel. Déjà, cette année 2019, je vais lancer ma Fondation, la Fondation HFR, qui va œuvrer dans le social. Mon équipe et moi-même allons continuer à mener bien d'autres actions pour le bien-être de la population. Je demeure dans l’arène politique avec beaucoup de détermination et de conviction. Demain est un autre jour. » Commentant l’actualité de 2018, HFR indique que le fait qui l’a le plus marquée reste l'attachement des populations de Yamoussoukro à sa personne. « Hommes, femmes et jeunes ont tous compris mon combat et mon ambition de redonner à notre capitale politique son lustre d'antan. Ils n'ont eu de cesse de me le témoigner durant toute l'année et je tiens, du fond du cœur, à leur traduire toute ma reconnaissance et ma profonde gratitude. Vraiment grand merci à toutes les populations de Yamoussoukro à qui je souhaite une excellente année 2019. Relativement aux municipales du 13 octobre 2018 l’opposant principalement au maire PDCI-RDA sortant, Kouacou Kouadio Gnrangbé Jean qui en a été le vainqueur et au candidat du RHDP, Loukou Léon, HFR relève que « ce fut une belle aventure. » Et d’ajouter« Pour moi, le bilan est positif. On ne perd jamais à une élection, on en apprend toujours. Puis d’accuser, «n'eurent été les tentatives d’intimidation, les agressions et attaques diverses dont nous avons été l’objet et que nous avons bravées, et même les indéniables irrégularités constatées et prouvées, la donne aurait été autre que ce que nous savons. Mais je suis une femme de paix qui ne veut que le meilleur pour Yamoussoukro. Je suis une femme qui n’a peur de rien, mais je demeure dans la vision du Président Félix Houphouët Boigny qui, parfois, face à certaines situations délicates, a préféré l’injustice au désordre pour la cause de la Paix. » Pour HFR, « c’est cela aussi être Houphouétiste! » Enfin, aux populations qui lui accordé leurs votes aux municipales, HFR souhaite « une année de paix sociale, de bonheur, de santé, d’amour entre les fils et les filles de Yamoussoukro. » Soulignant en outre que ses vœux les plus chers, c’est que la ville chère au Président Félix Houphouët Boigny retrouve son lustre d’antan et que les comportements des uns et des autres soient conformes aux idéaux et à la vision du père fondateur. « Pour la Côte d'Ivoire, je souhaite la paix, la prospérité, la justice. Je souhaite également que les leaders du pays s’entendent au moins sur l’essentiel pour le bonheur des Ivoiriens », HFR a clos son propos.

Source : Zouhou Patrice

Lire aussi dans Politique

Assemblée parlementaire de la Francophonie (APF)/Soro Guillaume raconte « le coup d’état manqué à Rabat » (Première partie)
Situation sociopolitique Des partis politiques apportent leur soutien à Bédié (propos liminaire)
Situation socio- politique en Côte d’Ivoire: Des partis politiques exhortent la classe politique à la retenue
Assemblée parlementaire francophone: La 45ème session prévue, à Abidjan, menacée
Bataille diplomatique autour de l’APF: Ces bruits qui n’honorent pas la Côte d’Ivoire
Côte d'Ivoire/Après l’affaire « On n’a pas peur d’enrôler des étrangers »: Grosse colère de Ouattara contre Adjoumani
Côte d'Ivoire/ Un nouveau parti politique voit le jour
Côte d'Ivoire/Situation socio-politique:insécurité, immigration, foncier..."Qui raisonnablement aujourd’hui, peut objectivement nier en côte d’Ivoire l’existence, la gravité et la récurrence des sujets" déclare le Rpp
« Pourquoi l’évocation du mot étranger devrait-elle ramener en Côte d’Ivoire à la haine et à la xénophobie ? »(KKS)
Côte d'Ivoire/Manifestation hostile au domicile de Bédié: Le cabinet de Bédié réagit (Déclaration)

  Retourner

Plan du site
Accueil
Articles
Photos
Videos
Contacts
Rubriques
Economie
Politique
Société
Droits humains
Sport
International
Contribution
Culture
Environnement
Sciences et Technologies
Nous contacter
Tél. : (+225) 47 47 96 11
E-mail : infos@echosmedias.ci
©2007-2019 EchosMedias.ci
Rejoignez-nous :
Visites du mois : 66,865