EchosMedias.ci
FLASH
Les épreuves écrites du Bepc ont démarré ce lundi 17 juin 2019, sur l'ensemble du territoire ivoirienDeuil Le Professeur Marcel Étté a tiré sa révérence Le Professeur en médecine, Marcel Étté était membre-fondateur, puis secrétaire général du syndicat des enseignants-chercheurs des Universités, le SYNARES qui, uni avec la FESCI (syndicat étudiants) et le Synesci (enseignants du secondaire), avait eu raison du pouvoir PDCI en 1990, dans le combat contre le parti unique alors en vigueur en C&ocir
Jeudi 27 juin

Côte d'Ivoire/ Mise en place de délégations spéciales pour des mairies: Anzoumana Moutayé dénonce un "recul démocratique"

Politique, 04.01.2019 17:08, vu 253 fois
l'ancien ministre Anzoumana Moutayé du MFA
l'ancien ministre Anzoumana Moutayé du MFA
Déclaration de Azoumana Moutayé du MFA sur la délégation spéciale.
L’année 2018 vient de s’achever et celle de 2019 commence. C’est l’occasion pour moi de souhaiter à notre pays, la Côte d’Ivoire et à ses habitants tous mes vœux les meilleurs. Je vous souhaite également à tous et à chacun la santé, la prospérité, la paix et la stabilité sociale. J’ai une pensée particulière pour les militants et sympathisants de mon Parti, le Mouvement des Forces Avenir (MFA) qui ont durement été éprouvés par une crise interne sans précédent. Aussi, faut-il le rappeler, les crises successives au sein du MFA ont entamé la bonne marche du Parti, au point où tous les indicateurs de performance sont négativement impactés. Mais cette forfaiture gratuite provoquée par un groupuscule de camarades dissidents n’entame en rien notre détermination à poursuivre la construction de notre Parti. J’en veux pour preuve, notre victoire aux dernières élections municipales dans les localités de Kouassi-Dattékro et de Sandégué. Il est bon de rappeler que ces élections nous ont permis d’obtenir une soixantaine de conseillers municipaux et régionaux. C’est la preuve que nos militants de base sont restés à nos côtés et continuent de nous faire confiance. Je profite de cette occasion pour féliciter et remercier tous les acteurs de ces grandes victoires porteuses d’espoir et d’espérance pour notre Parti, le MFA. Le MFA condamne cependant, les nombreux incidents et violences qui ont émaillé ces élections locales de 2018 et qui suscitent biens d’interrogations sur l’avenir de notre jeune démocratie et surtout sur ce qui pourrait advenir aux élections de 2020. Le MFA regrette également que des élus confirmés par la Chambre Administrative de la Cour Suprême ne soient pas encore installés et demande donc aux autorités de prendre toutes les dispositions nécessaires, afin que cela soit fait. Car toute autre voie, est synonyme d’un grand recule démocratique pour notre pays. Au plan économique, MFA souhaite que les fruits de la croissance économique annoncée par le Gouvernement soient perceptibles dans le quotidien de nos populations. Au chapitre des secteurs éducation/formation, il faut saluer les efforts faits par le Gouvernement pour régulariser les années académiques et scolaires depuis maintenant quelques années. Cependant, la persistance des grèves à répétition ou de grèves anonacées à travers certaines presses locales dans les secteurs éducation/formation, notamment dans l’Enseignement Supérieur, laissent entrevoir des lendemains sombres pour lesdits secteurs. C’est pourquoi, nous osons croire qu’ensemble, nous allons tirer les leçons de notre histoire récente pour éviter au peuple de Côte d’Ivoire les démons de la division et de la discorde. Aussi, en prélude aux échéances électorales à venir, notamment celles de 2020, la Commission Electorale Indépendante, organe central de ce jeu démocratique, nous a démontré qu’elle ne peut pas garantir à notre pays, des élections libres et transparentes et inclusives. C’est pourquoi, le MFA recommande qu’elle soit l’objet d’une profonde réforme consensuelle. Que l’année 2019 soit pour nous, une année remplie d’espoir et d’espérances en faveur des Ivoiriens et particulièrement des militants du MFA. Par ailleurs, j’invite tous les militants et sympathisants du MFA à rester à l’écoute des mots d’ordre du Parti qui entend jouer un rôle prépondérant dans la recomposition du paysage politique de notre pays.
Bonne et heureuse année à tous et à toute !
Vive le MFA pour une Côte d’Ivoire réconciliée et prospère !

Source : sercom

Lire aussi dans Politique

Assemblée parlementaire de la Francophonie (APF)/Soro Guillaume raconte « le coup d’état manqué à Rabat » (Première partie)
Situation sociopolitique Des partis politiques apportent leur soutien à Bédié (propos liminaire)
Situation socio- politique en Côte d’Ivoire: Des partis politiques exhortent la classe politique à la retenue
Assemblée parlementaire francophone: La 45ème session prévue, à Abidjan, menacée
Bataille diplomatique autour de l’APF: Ces bruits qui n’honorent pas la Côte d’Ivoire
Côte d'Ivoire/Après l’affaire « On n’a pas peur d’enrôler des étrangers »: Grosse colère de Ouattara contre Adjoumani
Côte d'Ivoire/ Un nouveau parti politique voit le jour
Côte d'Ivoire/Situation socio-politique:insécurité, immigration, foncier..."Qui raisonnablement aujourd’hui, peut objectivement nier en côte d’Ivoire l’existence, la gravité et la récurrence des sujets" déclare le Rpp
« Pourquoi l’évocation du mot étranger devrait-elle ramener en Côte d’Ivoire à la haine et à la xénophobie ? »(KKS)
Côte d'Ivoire/Manifestation hostile au domicile de Bédié: Le cabinet de Bédié réagit (Déclaration)

  Retourner

Plan du site
Accueil
Articles
Photos
Videos
Contacts
Rubriques
Economie
Politique
Société
Droits humains
Sport
International
Contribution
Culture
Environnement
Sciences et Technologies
Nous contacter
Tél. : (+225) 47 47 96 11
E-mail : infos@echosmedias.ci
©2007-2019 EchosMedias.ci
Rejoignez-nous :
Visites du mois : 66,950