EchosMedias.ci
FLASH
Les épreuves écrites du Bepc ont démarré ce lundi 17 juin 2019, sur l'ensemble du territoire ivoirienDeuil Le Professeur Marcel Étté a tiré sa révérence Le Professeur en médecine, Marcel Étté était membre-fondateur, puis secrétaire général du syndicat des enseignants-chercheurs des Universités, le SYNARES qui, uni avec la FESCI (syndicat étudiants) et le Synesci (enseignants du secondaire), avait eu raison du pouvoir PDCI en 1990, dans le combat contre le parti unique alors en vigueur en C&ocir
Jeudi 27 juin

Côte d'Ivoire/ Pdci-Rda: Bédié nomme de nouveaux "Lieutenants"

Politique, 04.01.2019 11:53, vu 365 fois
Emile Constant Bombet, ancien ministre de l'intérieur sous Houphouët et Bédié
Emile Constant Bombet, ancien ministre de l'intérieur sous Houphouët et Bédié
Le sphinx de Daoukro est plus que décidé de se séparer de tous les cadres de son parti, le Pdci-Rda, qui tentent d’une quelconque manière de se désaparenter de leur chapelle politique au profit du Rassemblement des houphouetistes pour la démocratie et la paix (Rhdp-unifié), dirigé par son ex-allié le président de la République Alassane Ouattara. L’information exclusive est livrée ce vendredi 04 janvier 2019, à sa grande une par le confrère Le Nouveau Reveil, réputé être proche du parti fondé par le père de la Nation Félix Houphouet Bobigny. Dans un communiqué publié dans les colonnes du canard du parti doyen, le président Bédié a procédé tout simplement procédé au remplacement de ces poids lourds de son parti de leur poste de vice-présidents et autres responsabilités. S’il n’a pas tardé à trouver des remplaçants au Vice-président de la République Daniel Kablan Duncan et les autres ministres du gouvernement du Premier-ministre Amadou Gon de leur poste de vice-président du Pdci, Henri Konan Bédié n’est pas allé du dos de la cuillère. M. Duncan, deuxième personnalité de l’Etat qui était chargé de la coordination des actions des vice-présidents du Pdci a été purement et simplement remplacé par l’ex-ministre de l’intérieur Émile Constant Bombet. Même si d’autres présidents d’institutions issus du parti septuagénaire à savoir les présidents Ahoussou Jeannot, Charles Diby Koffi et Lambert Kouassi respectivement du Sénat, du Conseil économique, social, culturel et environnemental, et du Conseil café cacao ne sont pas touchés par la mesure, Bédié entend certainement mettre de l’ordre au sein de son parti. Les ministres Charles Donwahi, Raymonde Goudou et le Gouverneur du district d’Abidjan Beugré Mambé qui sont membres signataires d’un nouveau mouvement au sein du Pdci ne sont pas concernés par la mesure.L’on se rappelle que ces cadres qui ont été sanctionnés avaient lancé en fin d’année 2018, un mouvement dénommé “je suis Pdci, je dis non à la rupture” d’avec le Rhdp. Un groupement de partis politiques au pouvoir d’avec lequel Bédié avait signé le décret de séparation après près d’une dizaine d’années de cohabitation et de gestion de pouvoir. C’est dire que chaque jour qui passe éloigne Bédié et Ouattara de la réconciliation. Avec cette nouvelle décision, Bédié et le Pdci semblent dire à ces cadres qui hésitent à prendre un choix que « un pied dedans, un pied dehors, c’est dehors ».voilà qui est clair.



Source : echosmedias/ connectionivoirienne

Lire aussi dans Politique

Assemblée parlementaire de la Francophonie (APF)/Soro Guillaume raconte « le coup d’état manqué à Rabat » (Première partie)
Situation sociopolitique Des partis politiques apportent leur soutien à Bédié (propos liminaire)
Situation socio- politique en Côte d’Ivoire: Des partis politiques exhortent la classe politique à la retenue
Assemblée parlementaire francophone: La 45ème session prévue, à Abidjan, menacée
Bataille diplomatique autour de l’APF: Ces bruits qui n’honorent pas la Côte d’Ivoire
Côte d'Ivoire/Après l’affaire « On n’a pas peur d’enrôler des étrangers »: Grosse colère de Ouattara contre Adjoumani
Côte d'Ivoire/ Un nouveau parti politique voit le jour
Côte d'Ivoire/Situation socio-politique:insécurité, immigration, foncier..."Qui raisonnablement aujourd’hui, peut objectivement nier en côte d’Ivoire l’existence, la gravité et la récurrence des sujets" déclare le Rpp
« Pourquoi l’évocation du mot étranger devrait-elle ramener en Côte d’Ivoire à la haine et à la xénophobie ? »(KKS)
Côte d'Ivoire/Manifestation hostile au domicile de Bédié: Le cabinet de Bédié réagit (Déclaration)

  Retourner

Plan du site
Accueil
Articles
Photos
Videos
Contacts
Rubriques
Economie
Politique
Société
Droits humains
Sport
International
Contribution
Culture
Environnement
Sciences et Technologies
Nous contacter
Tél. : (+225) 47 47 96 11
E-mail : infos@echosmedias.ci
©2007-2019 EchosMedias.ci
Rejoignez-nous :
Visites du mois : 66,869