EchosMedias.ci
FLASH
Les Avocats de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé ont jusqu'au mois de février pour faire appelUrgent/ La CPI ordonne le maintien en détention de l'ex-président ivoirien Laurent Gbagbo
Samedi 19 janvier

Côte d’Ivoire, « pays émergent à l’horizon 2020 » La Banque mondiale prend le contre-pied d’Alassane Ouattara

Economie, 12.12.2018 15:12, vu 162 fois
pierre laporte
pierre laporte
Le rapport de la Banque mondiale sur la Côte d’Ivoire 2018 s’interroge sur comment le pays pourrait rattraper son retard technologique. En effet, malgré les progrès réalisés depuis la sortie de crise en 2011, la majorité des entreprises ivoiriennes restent aujourd’hui moins productives que leurs concurrentes dans les pays émergents tels que le Maroc, la Chine, ou l’Indonésie. Pour la plupart, elles n’utilisent pas des technologies modernes et n’investissent pratiquement pas dans la recherche et l’innovation, moitié moins que la moyenne observée dans les autres pays africains selon la Banque mondiale. Dans la tradition des précédents rapports, plusieurs propositions sont avancées pour motiver le débat et, espérons-le, la prise d’actions par les décideurs politiques ivoiriens. L’idée repose sur trois actions complémentaires qui se renforceront au cours du temps. La première action est d’encourager la diffusion des nouvelles technologies avec une ouverture vers l’extérieur, notamment à travers des partenariats « intelligents » avec des entreprises étrangères. La deuxième action porte sur le renforcement des capacités locales car l’adoption, et surtout l’adaptation des nouvelles technologies, va nécessiter encore plus de compétences de la part des entrepreneurs et de la main d’œuvre dans le pays. Enfin, la troisième et dernière action est de renforcer la connectivité tant physique que virtuelle car l’innovation s’accélère avec l’échange de biens, de services, de personnes et surtout d’idées. Cette triple stratégie n’est pas nouvelle-elle se retrouve derrière le succès de la technologie des transferts d’argent (M-PESA) par la téléphonie mobile qui a été importée par Vodafone au Kenya, puis développée par les talents locaux et la qualité du réseau de connectivité pour aujourd’hui s’étendre à presque l’ensemble du continent africain. Pour la Côte d’Ivoire, cette stratégie s’impose avec un sentiment d’urgence car le pays souffre d’un retard tant dans son ouverture vers l’extérieur (les poids des flux commerciaux et d’investissements étrangers sont restés les mêmes dans le revenu national depuis la sortie de crise) que dans le développement de son capital humain et de son réseau logistique. Cette urgence est sans nul doute accentuée par le besoin pour le pays d’infléchir sa stratégie de développement économique, qui se doit de reposer davantage sur son secteur privé. Si la Côte d’Ivoire a encore enregistré un taux de croissance parmi les plus élevés du monde en 2017, cette performance s’explique en grande partie par l’efficacité de sa politique budgétaire, y compris son programme d’investissement et ses grands travaux en infrastructure, et des facteurs exogènes comme des termes de l’échange et des conditions climatiques favorables. Pour conforter cette rapide croissance tout en la rendant plus inclusive, le pays aura besoin d’entreprises plus performantes, produisant plus et mieux, et qui vont créer les emplois productifs dont la jeunesse ivoirienne a tant besoin.

Pierre Laporte

Directeur des Opérations pour la Côte d’Ivoire, le Bénin, le Burkina Faso et le Togo

Source : Ivoirsoir.net

Lire aussi dans Economie

Conférence de Dakar sur l'Emergence de l'Afrique: Pour Amadou Gon, "Il est impératif de promouvoir et accompagner les champions nationaux"
Côte d'Ivoire/ Insécurité des producteurs de cacao: 8,7 milliards de Fcfa de perte, 48 opérateurs tués.
Côte d'Ivoire/ Direction générale des Impôts: Une grève en vue
Côte d'Ivoire/ Annexe fiscale 2019: Le Dg des Impôts décortique
Côte d'Ivoire/Pistes rurales, routes et ponts: La si longue attente… jusqu’à l’arrivée du Président Alassane Ouattara
Dakar/ 3ème Conférence sur l'Emergence de l'Afrique (CIEA): Le Premier ministre Amadou Gon exposera sur l'expérience ivoirienne
Côte d'Ivoire/Direction générale des Impôts: 240 agents payés à ne rien faire
Côte d'Ivoire/ Lonaci: La direction générale annonce un objectif de 105 milliards F Cfa en 2019
Côte d'Ivoire/ Des vins retirés du marché
Côte d'Ivoire/ Bourse des matières premières: La Brvm et l'Arre accordent leur violon

  Retourner

Plan du site
Accueil
Articles
Photos
Videos
Contacts
Rubriques
Economie
Politique
Société
Droits humains
Sport
International
Contribution
Culture
Environnement
Sciences et Technologies
Nous contacter
Tél. : (+225) 47 47 96 11
E-mail : infos@echosmedias.ci
©2007-2019 EchosMedias.ci
Rejoignez-nous :
Visites du mois : 50,586