EchosMedias.ci
FLASH
Une rencontre entre le cabinet du ministre de l'Education nationale, de l'Enseignement technique et de la formation professionnelle et la Cosef, initiateur de la grève des enseignants a eu ce vendredi à Abidjan
Samedi 16 février

Enquête sur l’assassinat du journaliste Norbert Zongo: La justice française donne son feu vert à l'extradition de François Compaoré

International, 05.12.2018 21:00, vu 185 fois
François Compaoré
François Compaoré
Coup dur pour la famille Compaoré. La justice française a autorisé ce mercredi 5 décembre 2018 l'extradition de François Compaoré vers le Burkina Faso, où ce frère de l'ancien président déchu Blaise Compaoré est mis en cause dans l'enquête sur l'assassinat du journaliste Norbert Zongo en 1998. On apprend de sources concordantes que la cour d'appel de Paris a donné son feu vert à cette extradition, à laquelle le parquet général s'était déclaré favorable. Sa décision est encore susceptible de faire l'objet d'un pourvoi en cassation et, pour être effective, l'extradition doit également faire l'objet d'un décret gouvernemental. Plus d'un an après son arrestation à Paris, François Compaoré attendait d’être situé ce mercredi si la justice accepte de l'extrader vers le Burkina Faso. Les regards étaient donc tournés vers la France. Et c’est fait, le verdict pour l’heure est en défaveur du camp Compaoré. Le frère de l’ancien président déchu devra faire face à la justice de son pays dans cet assassinat où il serait impliqué. Âgé de 64 ans, François Compaoré qui était sous contrôle judiciaire, avait été arrêté à l'aéroport parisien Roissy-Charles-de-Gaulle en octobre 2017 en raison d'un mandat d'arrêt émis le 5 mai 2017 par les autorités de Ouagadougou. A ce jour, il n'est pas inculpé dans son pays dans cette affaire. Alors qu'il enquêtait à l'époque sur la mort de David Ouédraogo, le chauffeur de François Compaoré, Norbert Zongo et trois personnes qui l'accompagnaient avaient été retrouvés morts calcinés dans leur véhicule le 13 décembre 1998 à Sapouy (sud du Burkina Faso). A Paris, le parquet général s'est déclaré favorable à cette extradition. Une procédure contestée par les avocats de M. Compaoré, Me Pierre-Olivier Sur et Mathias Chichportich qui en dénoncent le caractère irrégulier et "exclusivement politique". Cette mesure d’extradition de François Compaoré est un coup dur pour la famille Compaoré. Blaise Compaoré lui vit toujours en exil en Côte d’ivoire. Où certainement un jour la justice de son pays pourra demander son extradition.


Source : Yann Ouassa/ avec voaafrique.com

Lire aussi dans International

RDC/Changement de position de la Communauté internationale: JB Placca revient sur le cas Gbagbo et accuse
Algérie/Lutte contre le terrorisme: L'armée algérienne saisit des missiles et des armes destinés aux terroristes
"Appauvrissement" et "Colonisation" de l'Afrique: Luigi Di Maio réclame des sanctions contre la France
Mali/Minusma: Des Casques bleus tchadiens tués dans une attaque terroriste
Coopération Côte d'Ivoire/Sénégal: Le Premier ministre ivoirien reçu par le Président Macky Sall
Tentative de coup d'Etat au Gabon: L'armée française sauve le fauteuil de Bongo
Gabon/Tentative de Coup d'Etat: "La situation est sous contrôle", selon le gouvernement
Tentative de Coup d'Etat au Gabon: Des militaires annoncent la mise en place d'un "Conseil national de restauration"
Etats-Unis/Insolite: L'odeur de poisson cuit tue un adolescent à New York
Etats-Unis/Défense: Le chef du Pentagone, James Mattis rend sa démission

  Retourner

Plan du site
Accueil
Articles
Photos
Videos
Contacts
Rubriques
Economie
Politique
Société
Droits humains
Sport
International
Contribution
Culture
Environnement
Sciences et Technologies
Nous contacter
Tél. : (+225) 47 47 96 11
E-mail : infos@echosmedias.ci
©2007-2019 EchosMedias.ci
Rejoignez-nous :
Visites du mois : 52,683