EchosMedias.ci
FLASH
Une rencontre entre le cabinet du ministre de l'Education nationale, de l'Enseignement technique et de la formation professionnelle et la Cosef, initiateur de la grève des enseignants a eu ce vendredi à Abidjan
Samedi 16 février

Côte d'Ivoire/ Décédé le 3 novembre, l'ex-1er vice-président du Fpi inhumé, aujourd'hui

Politique, 01.12.2018 12:00, vu 203 fois
L'ex-vice président du Fpi
L'ex-vice président du Fpi
Nul doute que la séparation sera douloureuse entre Abou Drahamane Sangaré et les siens, ce samedi 1er décembre 2018. Sous le coup de 13 heures, le président par intérim du parti de Laurent Gbagbo reposera à jamais au cimetière municipal de Williamsville, laissant derrière lui, son fidèle compagnon, son « frère jumeau », Laurent Gbagbo et ses « camarades » toujours en pleurs. Aboudramane Sangaré, faut-il le rappeler, est décédé samedi 3 novembre 2018 à Abidjan. Ce fidèle des fidèles de Laurent Gbagbo était entré à l’hôpital dans un état grave. Il souffrait d’un cancer de la prostate. Surnommé le « Gardien du temple », Abou Drahamane Sangaré incarnait le Front populaire ivoirien (Fpi), originel, mais aussi et surtout une des figures de l’opposition au pouvoir Ouattara. Sa mort a donc porté un coup dur à la formation politique du président Gbagbo. Dans la mesure où Aboudramane Sangaré était l’historique compagnon de route de Laurent Gbagbo. Une amitié d’un demi-siècle qui a perduré même après la chute et l’incarcération à la Cour pénale internationale (Cpi) de l’ancien chef de l’Etat. On note que depuis leur rencontre sur les bancs de l'université d'Abidjan en 1970, le discret Aboudramane Sangaré sera toujours resté au côté et parfois dans l'ombre de Laurent Gbagbo. Les deux hommes s'inscrivent en politique dans l'opposition au régime de Félix Houphouët-Boigny, ce qui leur vaudra un premier séjour en prison en 1971. Docteur en droit, Aboudramane Sangaré participe en 1982 avec Laurent et Simone Gbagbo entre autres, à la fondation dans la clandestinité du futur Fpi qui voit véritablement le jour en 1988 et dont il est naturellement un membre fondateur. Si le parti est reconnu en 1990, Sangaré fera de nouveaux séjours en prison en 1994 et 1995 pour s'en être pris au président Henri Konan Bédié. En 2000, Gbagbo président le nomme ministre des Affaires étrangères, poste qu'il occupe deux ans. Sangaré quitte le gouvernement mais l'amitié avec le couple Gbagbo ne faiblit pas. Il est avec eux, le 11 avril 2011 lors de leur arrestation à Abidjan. Quatrième séjour derrière les barreaux pour Aboudramane Sangaré libéré deux ans plus tard. Lorsque dans les années qui suivent le Fpi implose, Sangaré prend la tête de la ligne « Gbagbo ou rien », la ligne originelle. Il prône le boycott de toutes les élections jusqu'au retour au pays de Laurent Gbagbo et subséquemment de Blé Goudé, tous deux incarcérés à La Haye. A sa sortie de prison il y a quelques mois, Simone Gbagbo avait rendu un hommage appuyé à celui qu'elle qualifiait à l'annonce de sa mort « d’ami de tous les jours ». L’émotion sera donc au rendez-vous ce samedi 1er décembre 2018 au cimetière municipal de Williamsville. Parents, amis, connaissances et camarades de luttent se mobilisent pour l’ultime séparation avec l’illustre combattant. Lui qui aura consacré sa vie à lutter pour la démocratie en Côte d’Ivoire. Sa mort a pratiquement rassemblé toute la classe politique autour de lui. Même si les Ivoiriens garderont en mémoire que Sangaré disputait le contrôle du Fpi avec Pascal Affi N’Guessan.
Yann Ouassa



Source : Yann Ouassa

Lire aussi dans Politique

Côte d'Ivoire /Après sa démission de la présidence de l’Assemblée nationale Guillaume Soro crée son Comité politique , ce qu’il dit de Ouattara et de Gbagbo
Côte d'Ivoire/ Une semaine après son depart de l'Assemblée nationale: 1ère conférence de Guillaume Soro
Côte d'Ivoire/Affaire 3è mandat de Ouattara/ Président du Rassemblement des Fiers Ivoiriens (R.F.I.), réagit
Côte d'Ivoire/ Une semaine après sa démission à la présidence de l’Assemblée nationale/ Soro donne les raisons profondes
Côte d'Ivoire/ Transparence électorale et réforme de la Cei: Les propositions du GPATE
Côte d'Ivoire/ Pourquoi le député de Fresco a été libéré avec sursis
Côte d'Ivoire/ Condamné à 12 mois de prison, un député proche de Soro libéré
Côte d'Ivoire/Après ses graves dérapages sur les réseaux sociaux Le député Rdr, Mariam Traoré convoquée, vendredi par la Brigade de recherche
Côte d'Ivoire-Droits humains:Un rapport d’Amnesty international accable les autorités ivoiriennes
Côte d'Ivoire/Alassane Ouattara sur Rfi « Le Pdci d’aujourd’hui n’est pas celui d’hier »

  Retourner

Plan du site
Accueil
Articles
Photos
Videos
Contacts
Rubriques
Economie
Politique
Société
Droits humains
Sport
International
Contribution
Culture
Environnement
Sciences et Technologies
Nous contacter
Tél. : (+225) 47 47 96 11
E-mail : infos@echosmedias.ci
©2007-2019 EchosMedias.ci
Rejoignez-nous :
Visites du mois : 52,583