EchosMedias.ci
FLASH
Une rencontre entre le cabinet du ministre de l'Education nationale, de l'Enseignement technique et de la formation professionnelle et la Cosef, initiateur de la grève des enseignants a eu ce vendredi à Abidjan
Samedi 16 février

Côte d'Ivoire/ Repries des élections couplées dans plusieurs villes

Politique, 01.12.2018 12:00, vu 182 fois
URNES
URNES
La chambre administrative de la Cour suprême a siégé vendredi 30 novembre 2018, aux fins de se prononcer sur les différentes requêtes soumises à son avis. Au final, ladite chambre avec à sa tête, son président , Pierre Kobo Claver a tranché en annulant les résultats des élections de Grand Bassam, Bingerville, Rubino et Boko. Les élections, a assuré Pierre Kobo Claver, « seront reprises dans trois mois ». « Cette séance marque la fin des audiences relatives au contentieux électoral » a indiqué Pierre Kobo Claver au terme de la séance du jour. Durant laquelle une quarantaine de requêtes avaient été examinées. Hormis donc les quatre circonscriptions électorales qui devront retourner aux urnes dans un délai de trois mois, toutes les autres requêtes ont été « rejetées » ou déclarées « irrecevables ». Certaines avaient été « partiellement fondées » selon la Chambre, sans pour autant influer les résultats fournis par la Commission électorale indépendante (Cei). Rappelons qu’au lendemain des résultats provisoires des élections locales du 13 octobre 2018, 102 requêtes en annulation ont été déposées sur la table de la Chambre administrative de la Cour suprême. Après une première séance le vendredi 23 novembre 2018, une quarantaine de requêtes étaient en attente d’être vidées. Ce qui vient d’être fait. Le cas le plus attendu étant celui de Grand Bassam, où le maire sortant Ezaley Georges et Moulot Michel se disputaient farouchement la victoire. Des échauffourées avaient été éclatées entre différents partisans. Non sans impacter l’organisation de l’Abissa. Cette annulation des résultats porte certainement un coup dur au roi des N’Zima, également président de la Chambre nationale des rois et chefs traditionnels de Côte d’Ivoire , Nanan Tanoé Désiré qui avait maille à partir avec ses administrés qui l’accusaient de partis pris. Autre décision qui ne peut passer sous silence. C’est celle de la victoire confirmée de Pascal Affi N’Guessan, le président du Front populaire ivoirien (Fpi) , dans le Moronou avec 43,13% contre 42,62% pour son adversaire Aka Véronique, du Pdci d’Henri Konan Bédié.



Source : Yann Ouassa

Lire aussi dans Politique

Côte d'Ivoire /Après sa démission de la présidence de l’Assemblée nationale Guillaume Soro crée son Comité politique , ce qu’il dit de Ouattara et de Gbagbo
Côte d'Ivoire/ Une semaine après son depart de l'Assemblée nationale: 1ère conférence de Guillaume Soro
Côte d'Ivoire/Affaire 3è mandat de Ouattara/ Président du Rassemblement des Fiers Ivoiriens (R.F.I.), réagit
Côte d'Ivoire/ Une semaine après sa démission à la présidence de l’Assemblée nationale/ Soro donne les raisons profondes
Côte d'Ivoire/ Transparence électorale et réforme de la Cei: Les propositions du GPATE
Côte d'Ivoire/ Pourquoi le député de Fresco a été libéré avec sursis
Côte d'Ivoire/ Condamné à 12 mois de prison, un député proche de Soro libéré
Côte d'Ivoire/Après ses graves dérapages sur les réseaux sociaux Le député Rdr, Mariam Traoré convoquée, vendredi par la Brigade de recherche
Côte d'Ivoire-Droits humains:Un rapport d’Amnesty international accable les autorités ivoiriennes
Côte d'Ivoire/Alassane Ouattara sur Rfi « Le Pdci d’aujourd’hui n’est pas celui d’hier »

  Retourner

Plan du site
Accueil
Articles
Photos
Videos
Contacts
Rubriques
Economie
Politique
Société
Droits humains
Sport
International
Contribution
Culture
Environnement
Sciences et Technologies
Nous contacter
Tél. : (+225) 47 47 96 11
E-mail : infos@echosmedias.ci
©2007-2019 EchosMedias.ci
Rejoignez-nous :
Visites du mois : 52,463