EchosMedias.ci
FLASH
Abdourhamane Cissé nommé Ministre du Pétrole, de l’Energie et des énergies renouvelables en remplacement de Thierry Tanoh. (Présidence)Commemoration du 25e Anniversaire du decès de Félix Houphouët Boigny à Yamoussoukro: le président du PDCI-RDA Henri Konan Bédié absent
Lundi 10 décembre

Côte d'Ivoire/ 3è édition du Sia: Lire le discours du président du Gibtp

Economie, 10.11.2018 04:29, vu 318 fois
Philippe Eponon, Président du Gibt
Philippe Eponon, Président du Gibt
Monsieur le Représentant du Gouverneur du District Autonome d’ABIDJAN,
Excellence Mesdames et Messieurs les représentant du corps diplomatique,
Monsieur le Représentant du Maire de la commune de PORT-BOUET,
Mesdames et Messieurs les Présidents, les Directeurs Généraux et Directeurs des Organismes publics,
Monsieur le Commissaire du SIA
Monsieur le Président du Comité scientifique du SIA
Mesdames et Messieurs les Chefs d’entreprises,
Mesdames et Messieurs les Directeurs et Chefs de Services,
Mesdames et Messieurs les experts,
Mesdames et Messieurs les Sponsors et Partenaires et Exposants,
Mesdames et Messieurs les journalistes,
Mesdames et Messieurs.


Nous sommes à nouveau rassemblés, en ce jour, pour la tenue dela 3ème édition du Salon des infrastructures d’Abidjan, qui devient, au fil du temps, un important rendez-vous pour le secteur du BTP en Côte d’Ivoire.

Au nom de l’ensemble des entreprises, membres du Groupement Ivoirien du Bâtiment et des Travaux publics (GIBTP), je voudrais vous adresser mes sincères et chaleureux remerciements pour votre présence distinguée en ce lieu.
Votre présence à tous, témoigne de l’importance que revêt pour vous le développement des infrastructures de notre pays.

Monsieur le (les) Ministre, Mesdames et Messieurs,

Je voudrais vous indiquer que le Groupement Ivoirien du Bâtiment et des Travaux Publics, a pris l’engagement, depuis quelques temps, d’organiser, tous les deux ans, ce salon à l’effet d’impulser, au travers d’une thématique donnée, la réflexion et des initiatives, pour le développement des infrastructures en Côte d’Ivoire.

Constitué en 1932, sous le nom de SEI-CI, le Syndicat desEntrepreneurs et des Industriels de Côte d’Ivoire est devenu, en 1997, GIBTP le Groupement Ivoirien du Bâtiment et des Travaux Publics. Notre organisation a toujours suivi l’évolution de l’activité du secteur et reste un interlocuteur utile pour les pouvoirs publics

Dans le souci de créer un environnement favorable au développement des entreprises du secteur, Le GIBTP a entrepris d’organiser ce salon qui est une opportunité pour ses adhérents, et d’autres opérateurs, de montrer leur savoir-faire, de s’informer sur les innovations dans leur secteur d’activité, de réfléchir et de se former, en tout cas d’échanger à travers des débats et des conférences sur les défis du secteur de la construction.

Après les deux premières éditions qui ont porté respectivement sur l’accélération de l’intégration des infrastructures routières,les défis et les opportunités des infrastructures en Côte d’Ivoire, la présente édition du SIA, comme l’indique son thème, sera consacrée à des échanges et partages d’expériences sur l’impérieuse nécessité d’intégrer les systèmes intelligents dans l’aménagement du territoire.

Pourquoi un tel thème, me diriez-vous ?

La politique d’aménagement du territoire, qui est du ressort de l’Etat, a un impact non négligeable sur le développement planifié et maîtrisé des infrastructures. Cette politique, est, tout à la fois, un catalyseur pour la croissance économique, et le développement du cadre de vie des populations. L’envisager de manière « intelligente », par l’intégration des technologies et techniques modernes de régulation de systèmes automatisés, devrait conduire à plus d’efficacitéet d’efficience dans l’exploitation des différentes infrastructures, que ce soit dans le domaine de l’électricité, de l’eau, des routes, de la téléphonie, etc.

L’aménagement du territoire, par définition, consiste en un ensemble d’actions menées par l’Etat, les collectivités territoriales et certains établissements publics afin de favoriser le développement des régions du territoire national. C’est « l’action et la pratique de disposer avec ordre, à travers l’espace d’un pays et dans une vision prospective, les hommes et leurs activités, les équipements et les moyens de communication qu’ils peuvent utiliser, en prenant en compte les contraintes naturelles, humaines et économiques, voire stratégiques. ».

Les « réseaux intelligents » sont, quant à eux, « des réseaux matériels de distributions de fluides (électricité, eau, gaz, pétrole, etc.), et/ou d’informations (télécommunication) qui ont été rendus intelligents par des systèmes informatiques, capteur, interfaces informatiques et électromécaniques, leur donnant des capacités d’échange bidirectionnel et, parfois, une certaine autonomie en matière de calcul et gestion de flux et traitement d’informations ».

Au-delà de toutes ces assertions savantes, la planification de l’aménagement du territoire nous paraît être une donnée majeure pour le développement des infrastructures, dans nos pays en voie d’émergence. Notre objectif, au travers de ce salon, est d’y apporter notre modeste contribution.

Monsieur le (les)Ministre, Mesdames et messieurs,

Dans la droite ligne de sa vocation qui est de défendre et promouvoir les activités des entreprises du secteur du Bâtiment et des Travaux Publics, le GIBTP conduit un certain nombre d’initiatives à l’endroit des pouvoirs publics sur des questions qui ont un fort impact sur l’environnement des affaires. Nous pouvons, notamment, citer la révision du code des marchés publics, la catégorisation/labélisation des entreprises et les concertations sur les déplacements des réseaux.

Ainsi, dans le cadre de la révision du code des marchés publics, consulté par l’Autorité Nationale de Régulation des Marchés Publics, le GIBTP a fait part de ses propositions d’amendement dudit code, pour tenir compte des attentes des entreprises. Nous attendons d’être conviés et participerà la validation et à l’adoption du nouveau code des marchés, actuellement en cours d’élaboration.

Toujours dans le cadre de la commande publique, nous sommes en discussion avec les ministères en charge du Budget et de l’Économie et des Finances, via la Direction des Marchés Publics, sur des sujets tels que la révision des critères d’appels d’offres, la révision des clauses techniques des Dossiers d’Appels d’Offres et leur adaptation aux types de travaux, le calcul des intérêts moratoires, le respect des délais de paiement des travaux exécutés et la catégorisation des entreprises.
Pour ce qui concerne le déplacement des réseaux enterrés et aériens, eu égard aux nombreux litiges, opposant les entreprises de travaux aux concessionnaires, nous avons initié, au cours du mois de juin de cette année, des concertations en vue d’échanger sur les meilleures pratiques en la matière, afin d’éviter, sinon de réduire les dommages. Nous avons, bien entendu, pris le soin d’associer le ministère de l’Equipement et de l’Entretien Routier, responsable du domaine public, à ces discussions.

Nous voudrions, à la faveur du présent événement, remercier chaleureusement tous les responsables de ces administrations et structures auprès de qui nous avons toujours trouvé des oreilles attentives, et soucieuses, comme nous, de trouver des solutions à ces questions.

Monsieur le (les) Ministres, Mesdames et Messieurs,

La place accordée aujourd’hui au secteur des infrastructures en Côte d’Ivoire par le gouvernement est le reflet de la corrélation bien observée entre le développement économique et les objectifs de l’émergence de notre pays à l’horizon 2020.

Pour y parvenir, de nouvelles politiques et stratégies de développement, inscrites dans le PND 2016-2020, ont été définies et adoptées, avec un très important volet « programme d’investissement en infrastructures». Il est de notre devoir d’y prendre contribuer.

Le SIA 2018 propose, dans son déroulé, les activités suivantes :
une exposition du savoir-faire d’une centained’entreprises locales et internationales,
une activité de formation, dénommée GIBTP-FORMATION, qui propose aux cadres des administrations et des entreprises, un renforcement des capacités, en matière d’équipement de nos villes en réseaux sans risque,
un forum économique, au cours duquel, des opportunités d’affaires seront présentées par les principaux donneurs d’ordre publics du secteur des infrastructures,
et enfin, un forum scientifique, qui sera constitué par quatre (04) panels d’échanges et de partages d’expériences, sur des thématiques en lien avec le thème central du salon.

A l’issue des réflexions et activités que nous initions au cours de ce salon, un livre de recommandations, résultat des différents échanges et propositions, sera adressé aux autorités comme contribution au développement des infrastructures en Côte d’Ivoire.

Excellences, Monsieur le (les) ministre,
Monsieur le Représentant du Gouverneur du District d’Abidjan,
Excellence Mesdames et Messieurs les représentant du corps diplomatique,
Monsieur le Représentant du Maire de PORT-BOUET,
Mesdames et Messieurs, Chers participants,
Je voudrais clore mon propos en vous réitérant nos sincères et vifs remerciements pour votre présence.

Vive le Salon des Infrastructures d’Abidjan, édition 2018 !
Vive la Côte d’Ivoire !
JE VOUS REMERCIE.

Source : sercom

Lire aussi dans Economie

Côte d'Ivoire/ Lutte contre la corruption: La Haute autorité sensibilise
Brigandage maritime dans le Golfe de Guinée: Un sommet attendu jeudi à Abidjan
Côte d'Ivoire/Meilleure entreprise investissant sur ses employés: Sanofi décroche plusieurs prix
Côte d'Ivoire/L'Agro-foresterie, base de solution dans la durabilité du cacao
Côte d'Ivoire/Programmes et projets de développement:La Banque mondiale donne de la valeur ajoutée
Filière coton/ La 77è réunion plénière du Ccic se tient en Côte d'Ivoire
Filière coton/ La 77è réunion plénière du Ccic se tient en Côte d'Ivoire
Côte d'Ivoire/Pétrole, énergies et énergies renouvelables: Le ministère de tutelle dans la tourmante, les agents crient leur ras-le-bol
Côte d'Ivoire/ Les travaux de l'autoroute Tiébissou-Bouaké lancés
Côte d'Ivoire/ Filière hévéa: Le gouvernement prend des mesures

  Retourner

Plan du site
Accueil
Articles
Photos
Videos
Contacts
Rubriques
Economie
Politique
Société
Droits humains
Sport
International
Contribution
Culture
Environnement
Sciences et Technologies
Nous contacter
Tél. : (+225) 47 47 96 11
E-mail : infos@echosmedias.ci
©2007-2018 EchosMedias.ci
Rejoignez-nous :
Visites du mois : 29,399