EchosMedias.ci
FLASH
La destruction des 18.000 tonnes de riz avarié a démarré mardiLa Banque Mondiale va achever les travaux de construction du bâtiment d’hospitalisation de la chirurgie de l’hôpital général de Bingerville (Kristalina Guerguieva)Le gouvernement a adopté pour 2019-2020, une ligne de financement de 727 milliards FCFA avec une question accordée à l’autonomisation de la femme et de la jeune fille (Kablan Duncan)La direction générale des impots organise ce jeudi 11 avril, un séminaire bilan
Mercredi 24 avril

Côte d'Ivoire/Grève des agents de la santé: « Les points de revendications relevant du ministère ont été tous réglés », assure Aka Aouélé

Société, 10.11.2018 04:29, vu 813 fois
Aka Aouélé, ministre de la Santé
Aka Aouélé, ministre de la Santé
Grève des agents de la santé

« Les points de revendications relevant de mon ministère ont été quasiment tous réglés », assure Aka Aouélé

Face à la paralysie des établissements sanitaires publics en raison de la grève des agents de santé déclenchée depuis le lundi 5 novembre 2018 sur toute l’étendue du territoire national, le ministre de l’Hygiène publique et de la Santé, Aka Aouélé a animé une conférence de presse ce vendredi 9 novembre à l’effet de déplorer la situation « qui perdure et qui mette à mal les couches vulnérables ». A l’entendre , le premier responsable de la Santé semble minimiser la grève des agents réunis au sein de la Cordi-Santé. Aussi a-t-il lavé ses mains en soutenant que « les points des revendications des grévistes relevant de son ministère ont quasiment été touts réglés ». « Les autres points de revendications sont soumis au ministère de l’Economie et des finances, au ministère de la Fonction publique et au ministère de l’Enseignement supérieur. Nous n’avons pas compétence à régler tous les problèmes. Nous connaissons nos limites », a affirmé le ministre, estimant que les problèmes indiciaires ont été réglés depuis 2014. Poursuivant le ministre a indiqué avoir été « insulté comme un malpropre et accueilli par cette grève qui est antérieure à sa nomination le 10 juillet 2018. Nonobstant peut-être le principe de la continuité de l’Etat. En tout état de cause, a dit le ministre de la Santé, « cette grève des agents de la santé est irrégulière. Il existe une trêve sociale qui est toujours d’actualité. Il y a un cadre de concertation qui existe et que les agents grévistes ne veulent pas respecter. ». « Je demande humainement à la Cordi-Santé de venir à la table de négociation. Les syndicats savent ce qu’ils gagnent dans la trêve sociale », a-t-il enfin plaidé. Sans toutefois parvenir à chiffrer l’impact de cette grève sur la population ivoirienne. « Le ministère de la Santé n’est pas tout puissant pour régler tous les problèmes. Il faut privilégier la force du travail à la force des revendications. Les revendications ne peuvent pas développer un pays», a martelé le ministère. Tout en rappelant que « l’affaire n’est plus à notre niveau. C’est le ministère de la Fonction publique qui s’est saisi du dossier ».


Source : Yann Ouassa

Lire aussi dans Société

Côte d'Ivoire/Mupemenet: Le procès verbal de l'Assemblée générale élective de Yamoussoukro
Côte d'Ivoire/Mupemenet: L'Assemblée générale élective installe un bicéphalisme au sommet
Côte d'Ivoire/ Nouvelle Ag des enseignants du supérieur
Côte d'Ivoire/ Université publique:Le personnel administratif annonce une grève de 72 heures
Côte d'Ivoire/ Lycée d'excellence de Grand-Bassam: Les travaux avancent
Côte d'Ivoire/Crise dans le royaume Baoulé: Paul Akoto Yao prend position
Côte d'Ivoire/ Prise en charge des personnes en situation de handicap intellectuel: Le plaidoyer de la présidente de l’AREEA
Côte d'Ivoire/ Droits des femmes: Le Cndh salue le travail de 28 femmes
Côte d'Ivoire/ Le Représentant de l'Ue célèbre l'égalité du genre
Côte d'Ivoire/ Deux mois après, l'école reprend ses droits

  Retourner

Plan du site
Accueil
Articles
Photos
Videos
Contacts
Rubriques
Economie
Politique
Société
Droits humains
Sport
International
Contribution
Culture
Environnement
Sciences et Technologies
Nous contacter
Tél. : (+225) 47 47 96 11
E-mail : infos@echosmedias.ci
©2007-2019 EchosMedias.ci
Rejoignez-nous :
Visites du mois : 55,475