EchosMedias.ci
FLASH
Une rencontre entre le cabinet du ministre de l'Education nationale, de l'Enseignement technique et de la formation professionnelle et la Cosef, initiateur de la grève des enseignants a eu ce vendredi à Abidjan
Samedi 16 février

Côte d'Ivoire/Grève des agents de la santé: « Les points de revendications relevant du ministère ont été tous réglés », assure Aka Aouélé

Société, 10.11.2018 04:29, vu 648 fois
Aka Aouélé, ministre de la Santé
Aka Aouélé, ministre de la Santé
Grève des agents de la santé

« Les points de revendications relevant de mon ministère ont été quasiment tous réglés », assure Aka Aouélé

Face à la paralysie des établissements sanitaires publics en raison de la grève des agents de santé déclenchée depuis le lundi 5 novembre 2018 sur toute l’étendue du territoire national, le ministre de l’Hygiène publique et de la Santé, Aka Aouélé a animé une conférence de presse ce vendredi 9 novembre à l’effet de déplorer la situation « qui perdure et qui mette à mal les couches vulnérables ». A l’entendre , le premier responsable de la Santé semble minimiser la grève des agents réunis au sein de la Cordi-Santé. Aussi a-t-il lavé ses mains en soutenant que « les points des revendications des grévistes relevant de son ministère ont quasiment été touts réglés ». « Les autres points de revendications sont soumis au ministère de l’Economie et des finances, au ministère de la Fonction publique et au ministère de l’Enseignement supérieur. Nous n’avons pas compétence à régler tous les problèmes. Nous connaissons nos limites », a affirmé le ministre, estimant que les problèmes indiciaires ont été réglés depuis 2014. Poursuivant le ministre a indiqué avoir été « insulté comme un malpropre et accueilli par cette grève qui est antérieure à sa nomination le 10 juillet 2018. Nonobstant peut-être le principe de la continuité de l’Etat. En tout état de cause, a dit le ministre de la Santé, « cette grève des agents de la santé est irrégulière. Il existe une trêve sociale qui est toujours d’actualité. Il y a un cadre de concertation qui existe et que les agents grévistes ne veulent pas respecter. ». « Je demande humainement à la Cordi-Santé de venir à la table de négociation. Les syndicats savent ce qu’ils gagnent dans la trêve sociale », a-t-il enfin plaidé. Sans toutefois parvenir à chiffrer l’impact de cette grève sur la population ivoirienne. « Le ministère de la Santé n’est pas tout puissant pour régler tous les problèmes. Il faut privilégier la force du travail à la force des revendications. Les revendications ne peuvent pas développer un pays», a martelé le ministère. Tout en rappelant que « l’affaire n’est plus à notre niveau. C’est le ministère de la Fonction publique qui s’est saisi du dossier ».


Source : Yann Ouassa

Lire aussi dans Société

Côte d'Ivoire/Nouveau processus d’identification: Le Directeur général de l’Oni rassure
Caravane de la sécurité Yamoussoukro/ Insécurité routière/Les acteurs sensibilisés
Côte d'Ivoire/ Sécurité: La police dresse son bilan
Côte d'Ivoire/Indemnisation des victimes: Une Coordination dénonce « des faussaires » dans le processus
Côte d'Ivoire/ Déclaration du patrimoine: Joël N’Guessan déclare son patrimoine
Côte d'Ivoire/Mgr Alexis Touabli Youlo aux Ivoiriens « La Côte d’Ivoire n’est pas une terre banale, ne l’abîmons pas »
Côte d'Ivoire/ Grève des enseignants: La ministre de l'éducation bande ses muscles
Côte d'Ivoire/ Grève dans les écoles: Un parti exige la démision du ministre de l'Education nationale
Côte d'Ivoire/ Renforcement des districts sanitaires: L'Usaid fait de dons
Côte d'Ivoire/ Inscription au Bts 2019: Voici les conditions

  Retourner

Plan du site
Accueil
Articles
Photos
Videos
Contacts
Rubriques
Economie
Politique
Société
Droits humains
Sport
International
Contribution
Culture
Environnement
Sciences et Technologies
Nous contacter
Tél. : (+225) 47 47 96 11
E-mail : infos@echosmedias.ci
©2007-2019 EchosMedias.ci
Rejoignez-nous :
Visites du mois : 52,617