EchosMedias.ci
FLASH
Cour pénale internationale Reprise du procès Gbagbo et Blé Goudé à La Haye. La défense plaide pour un non-lieuLa Coordination des centrales du secteur de la santé a lancé lundi au CHU de Angré sa grève de 5 jours après un échec des négociations avec le gouvernement (APA)Sangaré Abdourhamane, 1er vice président du Front populaire ivoirien décédé le samedi 3 novembre 2018 à Abidjan
Samedi 17 novembre

Côte d'Ivoire/Crise au Burida Un syndicat d’artistes monte au créneau et dénonce

Culture, 04.11.2018 11:03, vu 81 fois
siège du Burida
siège du Burida
Le syndicat des artistes musiciens de Côte d'Ivoire dirigé par Christiane Betcheke dite Tiane (présidente du conseil syndical) et Danielle Logou Adziza alias Dan Log (secrétaire générale étaient face la presse le 3 novembre dernier pour donner leur position sur la crise qui secoue depuis un bon moment leur maison commune. « Le Samci apporte son soutien tous ceux qui luttent et tous ceux qui lutteront pour la dignité des artistes ivoiriens, pour que le Burida reviennent aux artistes. Nous pensons au collectif des artistes pour le changement au Burida de Fadal Dey » a déclaré d’emblée Dan Log Adziza. Cette position du Samci se justifie selon la secrétaire générale par le fait que les artistes ivoiriens traversent des moments difficiles au su des autorités notamment le ministère de la culture. « Le ministre de la culture ne se préoccupe pas de cela. Aucune politique culturelle n’est adoptée ni au parlement ni en conseil des ministres pour aider les artistes. Tout ce qui l’intéresse c’est la caisse du Burida. Il est temps d’arrêter de donner 14 millions au ministre de la culture tous le trois (3) mois. Nous ne cautionnons pas cette mascarade. Il est temps que le Burida revienne aux artistes. La DG Irène Vierra gère tellement bien qu’elle a été épinglée à trois (3) reprises par le fisc. Elle gère tellement bien que des artistes meurent faute de moyens » a révélé la SG du Samci Dan Log Adziza. La présidente du conseil syndical Tiane a invité les artistes ivoiriens à mener le combat en dépit de quelques diffiultés contrées. « Le ministère de la culture peut susciter des artistes pour faire l’apologie de la DG du Burida. Mais nous devons prendre notre destin en main pour que les choses changent » a-t-elle ajouté.

Source : Yann Ouassa

Lire aussi dans Culture

Côte d'Ivoire/ Presse: 23 journalistes selectionnés pour Ebony 2018
Côte d'Ivoire/ Atteinte à la liberté de la pesse: L'Unjci condamne les derives de la police
Côte d'Ivoire/ Menace de journée presse morte: le Ministre Sidi Touré rencontre les patrons des organisations professionnelles
Audiovisuel Côte d’Ivoire : Les numéros des chaînes attribués
Côte d'Ivoire/C'est arrivé un 21 octobre .....L’assassinat du journaliste français Jean Hélène
Côte d'Ivoire/Presse: Les patrons annoncent une journée morte
Côte d'Ivoire/ Ebony 2018: Les candidats invités à déposer leurs dossiers
Côte d'Ivoire/Sidi Tiémoko Touré (Ministre de la Communication et des Médias, Porte-parole du Gouvernement) au Fsdp : « Ouvrir les portes à des opportunités et à tous les dynamismes »
Côte d'Ivoire/Radios de proximité 46 acteurs renforcent leurs capacités
Côte d'Ivoire/ Médias: L’Ong "Cap Médias et développement" lance ses activités

  Retourner

Plan du site
Accueil
Articles
Photos
Videos
Contacts
Rubriques
Economie
Politique
Société
Droits humains
Sport
International
Contribution
Culture
Environnement
Sciences et Technologies
Nous contacter
Tél. : (+225) 47 47 96 11
E-mail : infos@echosmedias.ci
©2007-2018 EchosMedias.ci
Rejoignez-nous :
Visites du mois : 35,532