EchosMedias.ci
FLASH
Les épreuves écrites du Bepc ont démarré ce lundi 17 juin 2019, sur l'ensemble du territoire ivoirienDeuil Le Professeur Marcel Étté a tiré sa révérence Le Professeur en médecine, Marcel Étté était membre-fondateur, puis secrétaire général du syndicat des enseignants-chercheurs des Universités, le SYNARES qui, uni avec la FESCI (syndicat étudiants) et le Synesci (enseignants du secondaire), avait eu raison du pouvoir PDCI en 1990, dans le combat contre le parti unique alors en vigueur en C&ocir
Jeudi 27 juin

Côte d'Ivoire:La biodiversité aquatique en danger

Environnement, 08.10.2018 18:36, vu 371 fois
L'environnement aquatique en danger
L'environnement aquatique en danger



Le directeur du pôle de recherche en pêche et aquaculture et du laboratoire d’environnement et de biologie aquatique (Leba) de l’Université Nangui Abrogoua Prof Allassane Ouattara et Solange Claon, directrice générale de la Société d’élevage et de distribution de poissons (Sedp) en Côte d'Ivoire ont été les principaux animateurs de la 13è édition des cafés de la science. C’était le 5 octobre à l’amphithéâtre D de l’université Nangui Abrogoua. La présentation du Prof Allassane Ouattara a porté sur « biodiversité aquatique de Côte d'Ivoire : enjeux et mesures de gestion ». Au cours de cet exercice, le spécial a révélé qu’en Côte d'Ivoire, il existe 3553 espèces aquatiques identifiés. Il a conseillé alors de préserver la biodiversité en général et la biodiversité aquatique en particulier. « La biodiversité est menacée de part et d’autre. Il y a les menaces naturelles caractérisées par la baisse des eaux. Il y a aussi les menaces anthropiques (surpêche, pratiques de pêches destructives) les pratiques agricoles et minières et industrielles, le développement urbain et les pollutions). Il manque une synergie d’actions car chaque structure gère à sa manière les ressources en eau » a déploré Prof Allassane Ouattara. Pour éviter à la longue la montée des eaux et éviter l’érosion côtière, il faut relever dès à présent divers défis et enjeux. « Il faut protéger les ressources en eau à travers la lutte contre la pollution et la protection de l’écosystème aquatique et leur biodiversité et aussi préserver les ressources biologiques. Quand on regarde la capacité de la Côte d'Ivoire en eau, elle est bien riche mais il faut une synergie d’action pour qu’ensemble on puisse de manière durable préserver notre écosystème » a conseillé le directeur du Leba. A sa suite, Solange Claon, la directrice générale de la Société d’élevage et de distribution de poissons a déploré que malgré le fort potentiel de la Côte d'Ivoire en eau, le pays est toujours en train d’exporter du poisson de l’extérieur notamment de la Chine.
Yann Ouassa

Source : Yann Ouassa

Lire aussi dans Environnement

Côte d'Ivoire/ Erosion côtière: Le projet Waca aux côtés es populations de Grand-Lahou
Côte d'Ivoire/La forêt occupe 3,4 millions d’hectares soit 10,64 % (REDD+)
Côte d'Ivoire/ Lutte contre la deforestation:Les élèves de la région de la Mé sensibilisés au mécanisme REDD+
Côte d'Ivoire/ Les élèves du lycée Sainte Marie de Cocody engagées au mécanisme REDD+
Côte d'Ivoire/ Le 1er ministre apporte son soutien à un projet "Velo Ecologique"
Côte d'Ivoire/ Redd+: La Côte d'Ivoire évalue sa stratégie
Côte d'Ivoire/ Lutte contre les pesticides: Ces produits comme le paraquat, l'atrazine...qui tuent les populations
Changement climatique : La bière aussi menacée
Côte d'Ivoire/ Mécanisme Redd+: Les techniques de carbonisation améliorée, augmente le charbon (Expert)
Côte d'Ivoire/Gestion des pesticides en Côte d’Ivoire : Le Progep-ci pour une politique du pollueur payeur

  Retourner

Plan du site
Accueil
Articles
Photos
Videos
Contacts
Rubriques
Economie
Politique
Société
Droits humains
Sport
International
Contribution
Culture
Environnement
Sciences et Technologies
Nous contacter
Tél. : (+225) 47 47 96 11
E-mail : infos@echosmedias.ci
©2007-2019 EchosMedias.ci
Rejoignez-nous :
Visites du mois : 66,969