EchosMedias.ci
FLASH
Bernad B. Dadié, auteur de plusieurs ouvrages litteraires décédé samedi à Abidja à l'âge de 103ansL’union nationale des Entreprises de télécommunication (UNETEL) annonce la suspension des tarifs de transactions de mobile money en vigueur depuis le 25 février 2019Amadou Soumahoro élu nouveau Président de l’Assemblée nationale ivoirienne
Mardi 19 mars

Politique/Libération des prisonniers:Le président du Senat se prononce

Contribution, 08.08.2018 08:17, vu 421 fois
Simone Gbagbp
Simone Gbagbp
COMMUNIQUE DU PRESIDENT DU SENAT RELATIF A L’ORDONNANCE PORTANT AMNISTIE GENERALE

A l’occasion de la célébration du 58ème anniversaire de l’indépendance de la République de Côte d’Ivoire et lors de son message à la nation le 06 août 2018, Son Excellence Monsieur le Président de la République a annoncé qu’il a pris le même jour, une ordonnance portant amnistie générale au bénéfice de 800 de nos concitoyens poursuivis ou condamnés pour des infractions en lien avec la crise post-électorale de 2010, ou des infractions contre la sûreté de l’Etat commises après le 21 mai 2011.
Au nom du Sénat de Côte d’Ivoire et en mon nom personnel, nous tenons à saluer et à féliciter le Président de la République pour cette décision qui contribue à la paix, à la réconciliation nationale et au renforcement de la cohésion sociale dont notre pays a le plus besoin pour son développement économique et social.
C’est le lieu de relever que cette mesure d’amnistie s’inscrivait déjà dans la vision du Président de la République à travers la mise sur pieds de divers mécanismes et Institutions tels que la CDVR, la Commission Nationale d’Enquête, le Ministère d’Etat Auprès du Président de la République chargé du Dialogue Politique, la CONARIV, le ministère chargé de la solidarité et de l’indemnisation des victimes.
Considérant qu’aucun développement économique et social ne peut s’inscrire dans la durée sans la paix, et persuadé que le Droit doit rester au service de la paix, je voudrais encourager Son Excellence Monsieur le Président de la République à demeurer et à persévérer de manière résolue dans le sentier de la paix étant entendu qu’il n’y a pas de sacrifice trop grand pour la paix comme aimait à le rappeler le Président Félix Houphouët-Boigny.
En ce qui concerne le Sénat, deuxième chambre du Parlement, nous attendons avec impatience cette ordonnance pour la ratifier conformément à la Constitution afin d’apporter notre modeste contribution à la consolidation de la paix retrouvée.
Nous réitérons par conséquent tous nos encouragements à tous les acteurs politiques de notre pays, pour mettre le dialogue et la concertation au sein de tout débat afin de renforcer la démocratie républicaine dans le respect de nos différences pour épargner notre pays de dérives susceptibles de nous conduire à d’autres crises.

Fait à Abidjan, le 07 août 2018
Jeannot AHOUSSOU-KOUADIO
Président du Sénat

Source : Sercom

Lire aussi dans Contribution

Tribune : Réforme hospitalière ou le Marché à l’hôpital public ?
L’affaire Gbagbo/Goudé, est-ce l’échec ou l’honneur de la CPI?
Droits de l'Homme en Côte d'Ivoire/ Un juriste se prononce
Séry Bailly, le pontife, s’en est allé
Côte d'Ivoire/ Elections municipales et régionales: Après le boycott des municipales et régionales, le FPI fait quoi ?
Interrogé sur les raisons de sa présence chez Simone Gbagbo Guikahué : « le moment venu, j’irai chez elle en politique »
Côte d'Ivoire/ Abandon de deux (02) charges contre Blé Goudé à la CpI: Quelles implications ?
Côte d'Ivoire/ Grève contre les frais annexes: Un ex-leader de la Fesci fait des révélations
Côte d'IvoireAlpha Blondy « Je veux que les armes se taisent en Côte d’Ivoire »
Election au Mali/ Bédié félicite Ibk

  Retourner

Plan du site
Accueil
Articles
Photos
Videos
Contacts
Rubriques
Economie
Politique
Société
Droits humains
Sport
International
Contribution
Culture
Environnement
Sciences et Technologies
Nous contacter
Tél. : (+225) 47 47 96 11
E-mail : infos@echosmedias.ci
©2007-2019 EchosMedias.ci
Rejoignez-nous :
Visites du mois : 46,715