EchosMedias.ci
FLASH
Deuil Le Professeur Marcel Étté a tiré sa révérence Le Professeur en médecine, Marcel Étté était membre-fondateur, puis secrétaire général du syndicat des enseignants-chercheurs des Universités, le SYNARES qui, uni avec la FESCI (syndicat étudiants) et le Synesci (enseignants du secondaire), avait eu raison du pouvoir PDCI en 1990, dans le combat contre le parti unique alors en vigueur en C&ocir
Dimanche 16 juin

Vous avez dit alternance générationnelle en 2020 ?

Contribution, 04.08.2018 08:19, vu 400 fois
Alassane Ouattara et Henri Konan Bédié
Alassane Ouattara et Henri Konan Bédié
« (…) En 2020, nous allons céder le pouvoir à une nouvelle génération… », déclarait le tout nouveau et premier président du Rhdp, parti unifié, à l’issue d’un congrès qui l’a hissé au sommet de ce groupement politique dit des houphouétistes, sans le Pdci-Rda de ‘’ l’aîné’’ Aimé Henri Konan Bédié. Ce parti unifié a raflé presque tous les hauts cadres notamment des présidents d’institutions, des présidents de conseil d’administration (Pca), des ministres, des directeurs généraux (Dg). Cette annonce d’Alassane Ouattara, le chef de l’Etat ivoirien, a été applaudie chaleureusement par plus d’un, surtout par ses suiveurs pro-Rhdp. Mais reste vague sur les intensions réelles du chef de l'Etat qui continue de ruser tout en tenant en laisse les cadres de l'allié Bédié qui le suivent. Et pourtant en Côte d’Ivoire, on parle de démocratie. Or céder le pouvoir s’accommode à un régime monarchique, pratique aux antipodes de la démocratie, la vraie. Ouattara veut donc encore nous ramener des années en arrière et ruiner ce qui a été obtenu douloureusement après avoir battu le pavé, après des arrestations et emprisonnements d’opposants pendant des décennies. Lui-même Premier ministre avait participé à ses brimades et privations de liberté aux opposants du vieux Houphouët. Avant ce haut fait antidémocratique qu’il vient de poser à travers cette annonce, c'est encore lui Ouattara qui a désigné , qui peut et doit être le chef de l’opposition ivoirienne, mieux, de son opposition.
Parler de transfert du pouvoir à une nouvelle génération, cela est louable car aujourd'hui en Côte d'Ivoire, tous appellent de tous leurs vœux, un changement radical à la tête du pays avec du sang vraiment nouveau. Mais s'il s'agit de ruser pour conserver le pouvoir en un tour de main pour masquer un passage en force, alors Ouattara non seulement aura déçu mais trouvera une opposition, une vraie comme il n'en a pas vu depuis qu'il était tout puissant d'Houphouët-Boigny. N'est ce pas ce pressentiment qui a fait reculer son allié Bédié? Pourquoi avoir insisté sur la création d’un parti unifié malgré les hésitations ayant abouti à un refus catégorique de M. Bédié, et avoir accepté d’être à la tête d’un tel groupement politique ? Alternance générationnelle! Dans une démocratie, le pouvoir ne se transmet pas d’un individu, fut il Alassane Ouattara, à un autre. Le pouvoir appartient exclusivement au peuple qui choisit librement au travers d’un scrutin inclusif, transparent et équitable dont les conditions de mise en œuvre sont vraiment consensuelles, acceptées par tous les acteurs politiques. Que met donc Ouattara dans son alternance générationnelle? Sous nos tropiques, on est habitué à des présidents qui renient leur parole à la dernière minute et cherchent à briguer un second, un troisième, un quatrième mandat… un septième et des mandats à n’en plus finir, se braquant contre le peuple-même pour qui ils prétendent exercer ce pouvoir. Mandats anticonstitutionnels donc même si des tripatouillages de la constitution se passent. Mandats qui engendrent, hélas aussi, des conflits, des guerres civiles, endeuillent les populations livrées à elles-mêmes. La Côte d’Ivoire ne veut plus voir ses populations souffrir, être décimées pour des ambitions politiques démesurées et irrationnelles d'un individu.


Source : Nadège ABO

Lire aussi dans Contribution

Tribune : Réforme hospitalière ou le Marché à l’hôpital public ?
L’affaire Gbagbo/Goudé, est-ce l’échec ou l’honneur de la CPI?
Droits de l'Homme en Côte d'Ivoire/ Un juriste se prononce
Séry Bailly, le pontife, s’en est allé
Côte d'Ivoire/ Elections municipales et régionales: Après le boycott des municipales et régionales, le FPI fait quoi ?
Interrogé sur les raisons de sa présence chez Simone Gbagbo Guikahué : « le moment venu, j’irai chez elle en politique »
Côte d'Ivoire/ Abandon de deux (02) charges contre Blé Goudé à la CpI: Quelles implications ?
Côte d'Ivoire/ Grève contre les frais annexes: Un ex-leader de la Fesci fait des révélations
Côte d'IvoireAlpha Blondy « Je veux que les armes se taisent en Côte d’Ivoire »
Election au Mali/ Bédié félicite Ibk

  Retourner

Plan du site
Accueil
Articles
Photos
Videos
Contacts
Rubriques
Economie
Politique
Société
Droits humains
Sport
International
Contribution
Culture
Environnement
Sciences et Technologies
Nous contacter
Tél. : (+225) 47 47 96 11
E-mail : infos@echosmedias.ci
©2007-2019 EchosMedias.ci
Rejoignez-nous :
Visites du mois : 38,986